Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil BIRMANIE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité birmane du 14 au 20 août ?

BIRMANIE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité birmane du 14 au 20 août ?

Date de publication : 21/08/2023
0

Birmanie Banque centrale

 

Gavroche a sélectionné pour vous quelques nouvelles saillantes en Birmanie durant cette semaine écoulée. Un survol de l’actualité indispensable pour tous ceux qui s’intéressent à ce pays d’Asie du Sud-Est.

 

Un citoyen suisse, Didier Nusbaumer, a été arrêté en Birmanie le 8 août avec 13 ressortissants birmans pour avoir réalisé un film qui aurait porté atteinte à « la moralité et à la dignité » de la religion bouddhiste selon les médias officiels. Insulter le bouddhisme est une infraction punissable en Birmanie. Le reportage indique que Nusbaumer, 52 ans, a écrit, filmé et monté le long métrage de 75 minutes intitulé “Don’t Expect Anything,” qui a été publié sur YouTube le 24 juillet. De courts extraits du film ont été diffusés sur les réseaux sociaux, notamment sur TikTok et Facebook. Les autorités n’ont pas précisé où Didier Nusbaumer et les 13 autres  personnes arrêtés sont détenus.

 

Politique, Diplomatie

 

Le chef de la junte militaire birmane, Min Aung Hlaing, a déclaré dans son message vidéo adressé à la conférence de Moscou sur la sécurité internationale, le 16 août, que son régime contrôlait la grande majorité du pays. Démentant cette affirmation, le gouvernement parallèle d’unité nationale (NUG) a lancé une opération baptisée “Tous les chemins mènent à Naypyitaw”, le siège administratif des généraux birman. Le gouvernement civil parallèle a déjà prouvé que son opération n’était pas une menace en l’air, les forces de la résistance ayant attaqué cette semaine un avant-poste de la junte dans le territoire de l’Union de Naypyitaw. Le mois dernier, elles ont attaqué et saisi des armes dans un avant-poste de la junte à Pyinmana, adjacent à Naypyitaw.

 

La Chine a toujours été proche des généraux birman. Après avoir pris ses distances avec le régime à la suite du coup d’État de 2021, Pékin a renoué avec la junte l’année dernière. Cette semaine, trois ministres de la junte ont participé à la 7e exposition Chine-Asie du Sud, à la 27e foire d’import-export et au forum des gouverneurs du corridor économique de la sous-région du Grand Mékong. Le plus haut diplomate chinois, Wang Yi, et des délégués de haut niveau de 84 pays ont assisté à ces événements. Avec les ministres de la junte chargés de l’investissement et des relations économiques extérieures, Kan Zaw, de l’information, Maung Maung Ohn, et du commerce, Aung Naing Oo, qui ont participé aux événements de Kunming, la Chine a reçu huit ministres de la junte depuis le début du mois d’août. Les ministres de la junte ont discuté du commerce agricole, des investissements en Birmanie et de la coopération dans le domaine des médias, selon les médias de la junte.

 

Le  coordinateur de l’aide humanitaire des Nations unies, Martin Griffiths, sous-secrétaire général de l’ONU et chef de l’agence humanitaire UNOCHA, se trouve en Birmanie. Il a rencontré Min Aung Hlaing et un certain nombre d’autres responsables de la junte à Naypyitaw, et a effectué une visite d’une journée dans l’État de Rakhine le 16 août.  L’actuel coordinateur résident et humanitaire des Nations unies pour la Birmanie, Ramanathan Balakrishnan, est censé partir bientôt et un remplaçant arrivera. D’autres postes de haut niveau au sein des agences des Nations unies en Birmanie doivent également être remplacés par de nouveaux expatriés. Ces derniers ont besoin de visas.

 

Économie

 

Les investissements directs étrangers (IDE) en Birmanie ont chuté de plus de 60 % entre le 1er avril et le 31 juillet, pour atteindre environ 467 millions de dollars, selon les chiffres publiés par la Direction de l’investissement et de l’administration des entreprises (DICA). Les investissements directs étrangers en Birmanie ont totalisé 1,22 milliard de dollars au cours de la même période l’année dernière, selon la DICA. La quasi-totalité des investissements directs étrangers au cours de cette période de quatre mois provenait de Singapour et de Chine – un peu plus de 335 millions de dollars et environ 124 millions de dollars, respectivement. Selon la DICA, plus de 317 millions de dollars des investissements directs étrangers au cours de cette période ont été investis dans le secteur de l’électricité, 77 millions de dollars dans les secteurs des transports et des télécommunications, et plus de 48 millions de dollars dans l’industrie manufacturière. L’IDE a également chuté de 60 % au cours du premier trimestre de cette année, par rapport au même trimestre en 2022.

 

Le 14 août 2023, la banque centrale birmane a publié une directive autorisant les banques agréées à utiliser le baht thaïlandais pour les paiements et règlements internationaux. Cette décision permet aux banques de faire usage du baht thaïlandais dans leurs opérations financières transfrontalières. Pour rappel, deux banques publiques menant des activités à l’international ont été récemment sanctionnées par les États-Unis.

 

Après plusieurs autres grandes enseignes du secteur de l’habillement, le Suédois H&M vient à son tour d’annoncer son intention de mettre un terme progressivement à ses activités de sourcing en Birmanie. Au-delà de la pression liée à la situation politique, les groupes du secteur de l’habillement doivent également faire face à la publication de rapports par des ONG sur l’existence de conditions de travail abusives dans les usines de confection du pays.

 

Les travailleurs des usines birmanes qui fournissent la marque mondiale H&M – dont la plupart sont des femmes – s’inquiètent pour leurs futur après que le géant suédois de la mode a annoncé le 17 août qu’il se retirerait progressivement du pays. Le deuxième plus grand détaillant de mode au monde s’approvisionne directement auprès de 41 usines en Birmanie et, en mars 2023, il employait près de 42 000 travailleurs dans ces usines, selon son site web. Les usines auprès desquelles H&M s’approvisionne directement sous-traitent également une partie de leur travail à d’autres usines, indique H&M sur son site web, sans toutefois divulguer leur nom, leur nombre ou le nombre de travailleurs qu’elles emploient.

 

Société/Répression/Conflit

 

En Birmanie, après 3 jours de recherche, le bilan continue de s’alourdir avec un total de 31 personnes décédées et huit autres toujours portées disparues à la suite d’un glissement de terrain dans une mine de jade dans la province de Kachin, ont indiqué mercredi 16 août les services de secours. Ce drame s’est produit dimanche 13 août près de la ville Hpakant, quelques jours après des pluies torrentielles qui ont provoqué des inondations dans une large partie du pays. Un énorme tas de terre de 150 à 180 mètres de haut laissé par les excavations minières s’était détaché du fait des précipitations abondantes, selon les secouristes. Les activités dans cette mine avaient été suspendues pendant la saison des pluies.

 

L’ancien ambassadeur de Birmanie en Grande-Bretagne, U Kyaw Swar Min, qui a été démis de ses fonctions depuis le coup d’État militaire en 2021, fait l’objet d’une enquête de la police britannique pour intrusion dans la résidence de l’ambassadeur à Londres, a déclaré son avocat.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus