Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil BIRMANIE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité birmane du 29 août au 4 septembre ?

BIRMANIE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité birmane du 29 août au 4 septembre ?

Journaliste : Rédaction Date de publication : 05/09/2022
0

ex amabassadeur britannique Birmanie

 

 

Gavroche a sélectionné pour vous quelques nouvelles saillantes en Birmanie durant cette semaine écoulée. Un survol de l’actualité indispensable pour tous ceux qui s’intéressent à ce pays d’Asie du Sud-Est.

 

COVID

 

Depuis le début de la pandémie, 613 784 infections et 19 434 décès liés au coronavirus ont été signalés dans le pays. La Birmanie a administré au moins 66 954 796 doses de vaccins COVID jusqu’à présent. En supposant que chaque personne a besoin de deux doses, cela suffit pour avoir vacciné environ 61,9 % de la population du pays.

 

Politique

 

La junte militaire birmane n’en finit pas de faire payer à Aung San Suu Kyi son combat pour la démocratie et ses années passées à la tête du pays. Déjà condamnée à la prison, l’ex dirigeante du pays a écopé vendredi 2 septembre d’une peine supplémentaire de 3 ans de détention assortis de travaux forcés  pour fraude électorale lors du scrutin de 2020 que son parti a largement remporté.

 

Le chef des généraux au pouvoir en Birmanie se rendra en Russie à la mi septembre, alors que les deux gouvernements sont confrontés à un isolement diplomatique en raison de leurs actions militaristes. Le généralissime Min Aung Hlaing participera au Forum économique oriental dans la ville de Vladivostok, située à l’extrême-est du pays.

 

L’ancienne ambassadrice du Royaume-Uni en Birmanie et son mari ont chacun été condamnés à un an de prison par les autorités militaires du pays. Vicky Bowman et Htein Lin, un ancien prisonnier politique, ont été accusés d’avoir enfreint les lois sur l’immigration. Le couple a été arrêté la semaine dernière à leur domicile à Rangoun.

 

Économie

 

Le ministère des affaires étrangères birman a annoncé qu’à partir du 1er septembre 2022, les ressortissants des 8 pays d’ASEAN (Philippines, Cambodge, Thaïlande, Singapour, Indonésie, Laos, Vietnam et Brunei Darussalam) seront exemptés de visa d’entrée conformément aux accords d’exemption de visa signés entre la Birmanie et ces pays de l’ASEAN.

 

Allègement des mesures liées aux opérations de devises étrangères. La banque centrale de Birmanie (CBM) a annoncé qu’à partir du 1er septembre 2022, les revenus envoyés par les expatriés birmans via les banques agréées pourront être librement utilisés dans un délai de 21 jours (pour des dépenses personnelles ou des transactions interbancaires). Pour rappel, la CBM a imposé par une directive du 3 avril dernier que toutes les rentrées de devises soient converties obligatoirement sous 24 heures en monnaie locale à un taux administré.

 

Assouplissement de licences d’importation. Le ministère birman du Commerce vient de supprimer la nécessité d’obtenir une licence d’importation pour 70 lignes de tarifaires dans le domaine des équipements agricoles (machines de récolte ou de battage, remorques, machines pour la préparation du sol, séchoirs pour produits agricoles, etc.). Cette mesure entrera en vigueur à partir du 1er septembre 2022. Actuellement, 81% des lignes tarifaires nécessitent l’obtention d’une licence d’importation.

 

Selon des documents consultés par Myanmar Now, des entreprises appartenant aux enfants de deux des principaux généraux birman ont obtenu de nombreux marchés publics depuis le coup d’État militaire de l’année dernière. Signe que le régime qui fait actuellement la guerre à la population civile du pays a l’intention de poursuivre la pratique de longue date des militaires consistant à tirer profit de leur pouvoir, les documents montrent que les entreprises liées au général de corps d’armée Aung Lin Dwe et au général de corps d’armée Moe Myint Tun – tous deux membres de la junte qui a pris le pouvoir en février 2021 – ont obtenu un certain nombre de contrats lucratifs au cours de l’année écoulée.

 

Répression

 

Près de 1 500 soldats de la junte birmane ont été tués au cours des 15 derniers mois dans l’État de Kayah, dans le sud-est de la Birmanie, tandis que plus de 150 combattants de la résistance sont morts dans des affrontements avec les forces du régime à Kayah au cours de la même période. Des échanges de tirs intenses et des frappes aériennes et d’artillerie lourdes ont été signalés presque quotidiennement dans l’État de Kayah depuis mai dernier, date à laquelle la résistance armée au régime militaire a commencé dans la région.

 

Le PKPF a déclaré que 454 batailles ont éclaté au cours des 19 mois qui ont suivi le coup d’État et que les forces de la junte ont effectué 158 frappes aériennes. Il a indiqué que 151 membres des Forces de défense du peuple et 1 499 soldats de la junte ont été tués dans les combats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus