Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil BIRMANIE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité birmane du 18 au 24 juillet ?

BIRMANIE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité birmane du 18 au 24 juillet ?

Date de publication : 25/07/2022
0

Birmanie soldat

 

Gavroche a sélectionné pour vous quelques nouvelles saillantes en Birmanie durant cette semaine écoulée. Un survol de l’actualité indispensable pour tous ceux qui s’intéressent à ce pays d’Asie du Sud-Est.

 

COVID

 

Depuis le début de la pandémie, 613 784 infections et 19 434 décès liés au coronavirus ont été signalés dans le pays. La Birmanie a administré au moins 66 954 796 doses de vaccins COVID jusqu’à présent. En supposant que chaque personne a besoin de deux doses, cela correspond a avoir vacciné environ 61,9 % de la population du pays.

 

Politique

 

Stupeur internationale et condamnations après l’exécution par pendaison  de plusieurs opposants à la junte militaire birmane, dont deux anciens députés de la Ligue nationale pour la démocratie.

 

Alors que depuis des mois les experts de la Birmanie se demandent si les tensions existantes au sein des forces armées (Tatmadaw) peuvent déboucher sur un nouveau coup d’État militaire, cela ne semble pas effleurer l’esprit du général Min Aung Hlaing. Pour la deuxième fois depuis son accession au pouvoir suprême en février 2021, il vient d’effectuer un long périple à l’étranger. Du 10 au 16 juillet, il s’est absenté pour rendre visite à ses interlocuteurs de la défense russe à Kazan, Moscou, Novossibirsk et Saint Petersbourg. Un voyage « privé » a précisé un communiqué du ministère de la Fédération. Certes dans toutes ses apparitions publiques, le généralissime birman est apparu cette année en costume civil, mais il en n’a pas moins rencontré les ministres S. Choïgu et A. Fomin ainsi que le directeur de l’agence Rosoboronexport, chargée des exportations du complexe militaro-industriel russe.

 

La Cour internationale de justice a rejeté vendredi 22 juillet les objections de la Birmanie dans une affaire de génocide concernant son traitement de la minorité musulmane des Rohingyas, ouvrant ainsi la voie à une audience complète de l’affaire. La Birmanie, aujourd’hui dirigé par une junte militaire qui s’est emparée du pouvoir en 2021, avait fait valoir que la Gambie, qui a intenté l’action, n’avait pas qualité pour le faire devant la plus haute juridiction des Nations unies.

 

Économie

 

La banque centrale de Birmanie (CBM) a ordonné aux entreprises et aux banques locales de suspendre et de reporter le remboursement des prêts étrangers afin de tenter d’exercer un contrôle sur les flux de devises étrangères et contrôler la chute du Kyat par rapport au dollar. Les entreprises thaïlandaises opérant en Birmanie ont été invitées à rechercher des sources de financement en Thaïlande par le directeur général du Département de la promotion du commerce international thaïlandais (DITP), Phusit Rattanakul Seriroengrit. Il a déclaré mardi 19 juillet que “la CBM a demandé aux banques commerciales du pays, le 13 juillet, de suspendre le remboursement des prêts en devises étrangères afin de consolider le kyat qui s’affaiblit”. La chute du kyat par rapport au dollar a fait grimper les prix du carburant et des denrées alimentaires

 

Suite à la mise en œuvre de la directive du 3 avril 2022 rendant obligatoire sous 24 heures la conversion en monnaie locale de toutes les rentrées de devises à un taux administré, la banque centrale de Birmanie a instruit le 13 juillet les banques d’informer leur clientèle (entreprises et organisations) de l’obligation de suspendre les remboursements en principal ainsi que le paiement des intérêts sur tous leurs prêts contractés à l’étranger. La banque centrale a en outre annoncé le 15 juillet que les entreprises birmanes détenues à hauteur de 35% par des capitaux étrangers doivent convertir à un taux administré leurs devises étrangères sur leurs comptes bancaires en monnaie locale, et ce conformément à la décision du Foreign Exchange Supervisory Committee-FESC. La monnaie locale, qui continue de se déprécier sur les marchés, a de nouveau décroché de 11% suite à ces dernières annonces.

 

Le constructeur japonais Suzuki a suspendu temporairement le 1er juillet la production d’automobile dans ses deux usines en Birmanie (Suzuki Myanmar Motor Co Ltd/Suzuki Thilawa Motor Co Ltd). Ceci en raison de l’incapacité d’importer les composants nécessaires depuis la mise en œuvre en avril 2022 d’un contrôle sur les priorités en matière d’allocations en devises étrangères. En Birmanie, Suzuki utilise la méthode « semi knockdown-SKD » et seul l’assemblage final du véhicule a lieu dans ses usines. Elle détient 60% du marché automobile neuf du pays en 2019.

 

Le ministère de l’Énergie a organisé un appel d’offres pour le développement de 6 centrales hydroélectriques dans les villes de Phone In Kha, Kasan Ye, Namhmeseng, Nam Kan, Nam Tabat (Etat de Kayah) et Upper Hsedawgyi. A l’heure actuelle, les centrales hydroélectriques existantes produisent plus de 3 000 MW grâce à 27 centrales d’une capacité de 10 MW et à 35 centrales d’une capacité moindre.

 

Société

 

Des soldats de l’armée birmane ont admis avoir tué, torturé et violé des civils dans des entretiens exclusifs avec la BBC. Pour la première fois, ils ont donné des comptes rendus détaillés des violations généralisées des droits de l’homme qu’ils disent avoir reçu l’ordre de commettre.

 

Les habitants des provinces du nord ont ressenti les secousses d’environ 70 tremblements de terre centrés sur la Birmanie au cours de la nuit, dont trois d’une magnitude supérieure à 5. La Division d’observation des tremblements de terre du Département météorologique a déclaré que les habitants du Nord ont ressenti un tremblement de terre à partir de 23 h 40, d’une magnitude de 5,1 sur l’échelle de Richter, centré à quatre kilomètres sous terre en Birmanie, à environ 80 kilomètres au nord-est du district de Mae Sai à Chiang Rai. Vendredi 22 juillet à 0 h 07, une autre secousse d’une magnitude de 6,4 a été enregistrée à trois kilomètres sous terre, à 87 km au nord-ouest de Mae Sai. Puis, à 5 h 38, un tremblement de terre d’une magnitude de 5,3 a été détecté à quatre kilomètres sous terre, à 82 km au nord-est de Mae Sai.

 

De nombreux soldats de la junte birmane auraient été tués ou blessés dans des combats qui se sont déroulés jeudi 21 et vendredi 22 juillet dans les régions de Sagaing et Magwe et dans les États Kachin et Shan. Jeudi 21 juillet après-midi, la Force de défense du peuple (PDF) de Myohla, dans l’État Kachin, a tendu une embuscade à des troupes d’infanterie du bataillon 601 dans le canton de Shwegu, selon le groupe de résistance et les médias kachins. Le groupe a affirmé avoir tué ou blessé une trentaine de soldats, tandis qu’un chef des PDF a été tué.

 

Connaissez-vous le champignon chenille? On le trouve couramment dans la médecine traditionnelle chinoise et il est considéré comme l’un des parasites les plus chers au monde. En raison de ses propriétés médicinales, ces champignons ont récemment gagné en popularité en Birmanie, où les vendeurs parcourent les montagnes pour chasser les précieux champignons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus