Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil BIRMANIE – MÉDIAS : La junte birmane accuse les médias étrangers d’avoir des “préjugés persistants”.

BIRMANIE – MÉDIAS : La junte birmane accuse les médias étrangers d’avoir des “préjugés persistants”.

Journaliste : Rédaction Date de publication : 04/03/2022
1

armée de birmanie

 

Le gouvernement militaire birman s’en prend à la partialité des médias étrangers qui, selon lui, relatent mal les événements survenus dans le pays et sont influencés par des informations déformées provenant de “terroristes” déterminés à créer l’instabilité.

 

Dans une déclaration rare, le Conseil administratif d’État (SAC), nom donné à la junte, a déclaré qu’il était l’ami des médias et de la communauté internationale, mais que ceux-ci dénaturaient ses efforts pour assurer la paix et protéger ses citoyens.

 

Un parti pris clair

 

“Ce que nous trouvons troublant, c’est le parti pris clair et persistant de certains médias étrangers en faveur des groupes terroristes. Mais ces médias le font sans vérifier pleinement les faits”, a déclaré le ministère de l’information.

 

“Les terroristes semblent avoir influencé des sections des médias étrangers qui font des reportages sans vérifier, et répètent la désinformation comme une vérité.”

 

La Birmanie est en proie à des troubles depuis le coup d’État d’il y a un an, avec au moins 1 500 civils tués par les forces de sécurité.

 

Les médias d’État ont rarement couvert les troubles et l’armée a nié avoir commis des atrocités.

 

La déclaration du SAC n’a pas fait mention d’un processus de paix dans lequel il s’est engagé avec ses voisins d’Asie du Sud-Est, mais a déclaré qu’il organiserait des élections d’ici août prochain.

 

Il a exhorté les médias à reconnaître “le retour à la normale dans toutes les grandes villes”.

 

Nay Phone Latt, un membre important du parti au pouvoir évincé par les militaires et représentant du NUG, a défendu l’intégrité de la presse et a déclaré que la résistance armée était justifiée.

 

“Le peuple mène une guerre défensive contre les membres du SAC qui arrêtent, torturent et tuent des civils et brûlent les maisons des gens”, a déclaré Nay Phone Latt à Reuters.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus