Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil BIRMANIE – TOURISME: Bagan, la terre au mille pagodes

BIRMANIE – TOURISME: Bagan, la terre au mille pagodes

Journaliste : J.D.
La source : Gavroche
Date de publication : 26/05/2020
0

Nouvelle escapade avec les archives de Gavroche, aujourd’hui Bagan en Birmanie. A son apogée, la ville de Bagan comptait 4 445 pagodes. Même si ce chiffre est passé à 2217 aujourd’hui selon les archéologues, le site semble ne rien avoir perdu de sa splendeur.

 

Sur une étendue de 40 kilomètres carrés, nichés dans les méandres du fleuve Irrawady, se dressent pêle-mêle petits stupas et immenses pagodes. La grandeur du site et la diversité de ses monuments témoignent du passé de Bagan.

 

Elles montrent aussi à quel point Bagan fut une grande ville puissante et la force avec laquelle la population vénérait Bouddha à cette époque.

 

Bagan a eu aussi beaucoup de chances. En 1975, un violent tremblement de terre a détruit une grande partie des monuments. Une vaste entreprise de restauration a alors été lancée par les autorités locales avec l’aide de la population et de l’Unesco qui, bien que Bagan ne soit pas recensé au patrimoine mondial de l’Humanité, a apporté son savoir-faire.

 

Aujourd’hui, rien ne laisse penser qu’un jour Bagan ait été sérieusement endommagée. Les pagodes étincellent toujours et l’Unesco poursuit son entreprise de restauration et de rénovation. La population quant à elle a été en partie déplacée pour laisser place aux quelques touristes qui visitent chaque année la Birmanie. Les seules personnes qui vivent aujourd’hui sur le site sont les gardiens des pagodes et leurs familles qui continuent à cultiver les terres et à fabriquer le sucre de palme au beau milieu des temples.

 

Une visite inoubliable

 

Certains anciens habitants vous proposeront de découvrir en leur compagnie les mille et une pagode. La solution idéale est d’entreprendre cette visite en calèche afin de découvrir les pagodes au détour des chemins protégés du soleil qui tape souvent très fort dans cette région semi-désertique.

 

Il sera impossible de tout voir même si vous y passez beaucoup de temps, mais certaines pagodes sont incontournables. La pagode Ananda, qui date du XIème siècle, est, selon la population, la plus belle tout simplement ; la pagode Schwezigon avec son chedi doré, la plus vénérée ; la pagode Thatbyinniu, la plus haute.

 

Vous serez émerveillés, vos yeux écarquillés au fur et à mesure de vos visites et de vos découvertes.

 

A la fin de la journée, n’oubliez pas d’admirer le coucher de soleil. Beaucoup de grandes pagodes ont leurs terrasses supérieures fermées aujourd’hui pour des raisons de sécurité mais quelques-unes, un peu plus petites, comme la pagode Schwegugyi, offrent encore une vue incontournable depuis leur sommet.

 

Vous pourrez alors balayer du regard l’ensemble de la plaine parsemée par les stupas et autres pagodes, vous apprécierez les dégradés de couleurs du crépuscule avec en fond les méandres du fleuve.

 

Le soir, vous redescendrez du haut de votre temple ravis de cette journée mystique et enchanteresse, et vous vous endormirez avec plein de petites pagodes dans la tête…

 

J.D.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus