Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil CAMBODGE – ANGKOR : Déplacer les habitants d’Angkor Vat est justifié pour le premier ministre

CAMBODGE – ANGKOR : Déplacer les habitants d’Angkor Vat est justifié pour le premier ministre

Date de publication : 09/12/2023
2

Hun Manet

 

Le Premier ministre cambodgien Hun Manet a défendu vendredi 8 décembre son programme consistant à déplacer des milliers de familles habitant près des temples d’Angkor, “un premier pas” nécessaire selon lui pour la préservation du célèbre site archéologique.

 

“Nous, au 21e siècle, devons nous unir pour préserver et prendre des actions pour que cette âme (en référence aux temples d’Angkor) reste vivace pour des milliers d’années en plus”, a-t-il déclaré.

 

“C’est un premier pas. Nous allons continuer”, a ajouté le dirigeant, qui a succédé en août à son père Hun Sen.

 

L’ONG Amnesty International a dénoncé à plusieurs reprises des “expulsions forcées” violant les droits humains de nombreuses personnes.

 

Le gouvernement cambodgien a accéléré fin 2022 le relogement de 10.000 familles résidant sur ce site archéologique classé au patrimoine mondial de l’Unesco, vers des terres situées un peu plus loin, autrefois dédiées à l’agriculture.

 

“Ce n’est pas facile de déménager d’un endroit à l’autre”, a reconnu Hun Manet, en déplacement à Run Ta Ek, l’une des deux villes créées ex nihilo pour les déplacés, où certaines infrastructures de base manquent encore.

 

Le programme, ont justifié les autorités, vise à protéger l’intégrité du site, menacé par l’expansion de l’activité humaine en raison des déchets générés et de l’utilisation excessive des ressources en eau.

 

Phnom Penh a assuré que sa politique reposait sur la base du volontariat, et que l’Unesco menaçait de retirer Angkor de sa liste en cas d’inaction. Deux affirmation démenties par Amnesty International et l’Unesco, qui a déclaré ne jamais avoir demandé un tel plan.

 

Les célèbres temples d’Angkor, témoignages de la puissance de l’empire khmer entre les 9e et 13e siècles et poumon touristique du pays, ont accueilli plus de deux millions de visiteurs étrangers en 2019, avant l’épidémie de Covid.

 

Quelque 120 000 personnes habitaient en 2013 les 400 km2 de la zone protégée, soit six fois plus que vingt ans plus tôt.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

2 Commentaires

  1. C’est bien triste pour ces familles. Elles faisaient partie intégrante du charme d’Angkor Vat. J’ai déjà pu le constater en janvier et ça n’est plus pareil. Le lieux commencent à manquer de vie. Angkor ça n’est pas que les pierres ; encore une chance qu’il reste les singes, mais pour combien de temps encore ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus