Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil CAMBODGE – BIRMANIE : Le Cambodge demande à la Birmanie d’envoyer un représentant apolitique à la conférence de l’AMM

CAMBODGE – BIRMANIE : Le Cambodge demande à la Birmanie d’envoyer un représentant apolitique à la conférence de l’AMM

Journaliste : Rédaction Date de publication : 10/02/2022
0

Prak Sokhonn

 

Le Cambodge n’invitera pas le ministre des affaires étrangères birman, Wunna Maung Lwin, à la prochaine conférence des ministres des affaires étrangères de l’ASEAN les 16 et 17 février.

 

Le porte-parole du ministère, Chum Sounry, a déclaré qu’en raison du peu de progrès réalisés dans la mise en œuvre du consensus en cinq points de l’ASEAN, les États membres de l’ASEAN ne sont pas parvenus à un consensus pour inviter le ministre des affaires étrangères de la Birmanie à la conférence de l’AMM.

 

Un représentant apolitique birman

 

Le Cambodge a donc demandé à la Birmanie d’envoyer un représentant apolitique plutôt que de laisser le siège vide.

 

L’événement est prévu pour les 16 et 17 février, avec près d’un mois de retard par rapport au plan initial des 18 et 19 janvier.

 

Réunion des ministres des affaires étrangères de Brunei et du Cambodge

 

Prak Sokhonn, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Royaume du Cambodge, a eu une vidéoconférence avec Dato Erywan Pehin Yusof, ministre des Affaires étrangères du Brunei Darussalam. Les deux ministres des Affaires étrangères ont longuement discuté de la situation en Birmanie et des efforts de l’ASEAN pour soutenir la résolution de la crise et la recherche d’une solution pacifique basée sur les cinq points de consensus dégagés lors de la réunion des dirigeants de l’ASEAN le 24 avril 2021.

 

Les deux ministres des Affaires étrangères ont exprimé des points de vue similaires sur la complexité de la situation en Birmanie, qui doit être abordée étape par étape. Les deux parties ont convenu que l’ASEAN devrait continuer à établir un processus de dialogue respectueux de l’environnement organisé et dirigé par la Birmanie pour mettre fin à la violence, empêcher la détérioration des conditions humanitaires et parvenir à une paix durable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus