Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
https://treirb.net
deneme bonusu veren bahis siteleri
https://www.getbetbonus.com
Home Accueil FRANCE – POLITIQUE : Vue d’ailleurs, la France explose parce qu’elle va bien

FRANCE – POLITIQUE : Vue d’ailleurs, la France explose parce qu’elle va bien

Date de publication : 28/03/2023
4

Manet Degas musé d'Orsay

 

Chaque semaine, notre ami Richard Werly, conseiller éditorial de la rédaction de Gavroche, nous livre sa vision de la France sur le site d’actualités helvétique Blick. Vous pouvez vous abonner. Ou consulter sa lettre d’information Republick.

 

En voici l’éditorial. L’intégralité disponible sur www.blick.ch/fr
Pour la newsletter, cliquez ici.

 

Stop ! J’ai moi aussi décidé de faire grève. Grève des papiers négatifs et inquiets sur la France. Grève des articles consacrés au délitement national et républicain qui menace le pays. Comme les grévistes des raffineries, des chemins de fer ou de l’éducation nationale, je ne pourrai sans doute pas tenir longtemps. Blick, chers amis lecteurs, n’a pas mis à ma disposition une caisse pour financer mes jours d’arrêt de travail, alors que celles tenues par les syndicats français rassemblent environ quatre millions d’euros avant la grande manif’ de ce mardi.

 

Tant pis. J’assumerai. J’ai décidé de ne plus lire les quotidiens, de délaisser les écrans et de faire taire ma radio branchée sur France Info. Républick sera le miroir de l’hexagone en forme. De ce qui marche. De ce qu’on ne vous dit (peut-être) pas assez. De cette douceur de vivre à l’honneur, cette semaine, avec l’exposition Manet-Degas au Musée d’Orsay.

 

Ma France, qui va bien, existe. Elle est au travail. À Paris, elle slalome de bon matin entre les montagnes de poubelles. Elle se mure dans un silence inquiet. Elle regarde à la télévision le spectacle des manifestations comme s’il s’agissait du déclin d’un pays étranger. Ma France qui va bien ne se voit pas comme «périphérique». Elle est juste, pour reprendre le terme du géographe Christophe Guilluy, devenue « invisible ».

 

Je suis sûr que vous connaissez ces Français-là, en province notamment, qui regardent éberlués le tsunami d’immondices parisien, les affrontements à coups de boulon et de LBD sur le site de Sainte-Soline, comme s’ils étaient des touristes américains gavés à force de regarder « Emily in Paris ». Ces Français-là, qui ne manifestent pas, grognent, s’estiment floués, mais baissent la tête, refusent de faire l’amalgame entre les « gilets jaunes » de 2018 et les manifestants contre la réforme des retraites. Les premiers exprimaient une colère populaire montée des territoires. Les seconds font leurs calculs : 62 ans, une nouvelle vie, l’occasion (enfin) d’échapper aux tracas du travail, à son patron, son directeur ou son chef de bureau. J’ai compris cela à force de regarder les chiffres du chômage qui baissent, les investissements étrangers qui augmentent, les touristes qui montent en flèche : à quoi sert d’aller mieux si on n’en profite pas ?

 

La France explose parce qu’elle va bien. Chacun a des projets. Chacun veut vivre autrement. Chacun défend sa liberté. Chacun espère que l’autre (Macron vs les syndicats) va finir par céder. Et personne ne chiffre le coût des dégâts, de l’image, des violences qui peuvent conduire au pire.

 

Qu’importent les millions d’euros partis en fumée ! La France ne brûle pas. Elle se consume. Il fait chaud près des braises. Peut-être faut-il juste, pour qu’elles refroidissent, attendre le printemps en version Pierre Perret. Ou Léo Ferré !

 

(Et pour débattre: richard.werly@ringier.ch)

4 Commentaires

  1. Il ne faut pas sauter au plafond surtout à la lecture du journal “Le Monde” et surtout si l’idéologie et le parti-pris vous submergent et vous empêchent de détecter le mensonge : ” l’enregistrement qui prouve que le SAMU n’a pas eu le droit d’intervenir” n’est que la moitié de la vérité, l’autre serait quelque chose comme “car la sécurité des médecins ne pouvait être assurée” CE QUI CHANGE TOUT … à moins de vouloir, inconsciemment, la mise en cause de leur vie. La police tue dit-il, aux ordres de l’ordonnateur suprême et, selon vous, “criminel” …

  2. L’on pourrait vous citer : la France est l’’unique pays au monde à maintenir suspendus des dizaines de milliers de professionnels de la santé, pompiers, gendarmes, etc les privant de toute ressource et interdits de trouver un autre job en attendant, et ceci depuis septembre 2020, à l’interdiction au Samu de se rendre sur le lieu de manifestation pour secourir des blessés graves, dont un dans le comas (publié hier dans le journal le Monde). La liste des actions criminelles du gouvernement en place remplirait des pages, mais non, selon vous qui vivez peut-être en Thailande, tout va bien.

  3. La dictature dure et impitoyable en France ! sans doute postez vous votre commentaire depuis la Corée du Nord ou de Téhéran à moins que ce ne soit de Vichy en 1940 ..

  4. Voilà où cela mène de s’informer que sur France-Info : Ne rien comprendre de ce que souffrent et ne supportent plus 80% des français qui vivent en métropole. Pensez que la question des retraites résume le problème quand il n’est (et surtout comment le texte est passé) que la goutte de trop qui a fait débordé le vase, déjà plein à ras bord. C’est contre une dictature dure, impitoyable et dirigée contre les intérêts du pays, comme commence à en témoigner la presse internationale, que les français se soulèvent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus