Home Accueil GAVROCHE SERVICE – THAÏLANDE: Quel type de visas «retraite» au «pays du sourire» ?

GAVROCHE SERVICE – THAÏLANDE: Quel type de visas «retraite» au «pays du sourire» ?

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 24/06/2020
0

Notre agence Gavroche-Service, à la disposition de nos lecteurs pour tout renseignement, poursuit son travail de défrichage juridique en Thaïlande. Cette fois: la très sensible question des visas……

 

Avec son climat tropical, une vie moins chère qu’en Europe et un accueil chaleureux, la Thaïlande est l’une des destinations d’Asie les plus prisées par les retraités. Que vous désiriez passer votre retraite sur les plages du sud en sirotant une noix de coco, ou en pleine nature entouré par les collines des régions du Nord, les services proposés par le pays du sourire sont sans limite. Mais tout n’est pas permis.

 

Les étrangers qui souhaitent passer leur retraite en Thaïlande doivent souscrire à un visa pour non-immigrants de type OA, connu aussi sous le nom de « visa retraite ». Ces visas sont accordés pour une période maximale d’un an renouvelable.

 

Les retraités devront ensuite faire un rapport tous les 90 jours auprès du département de l’Immigration qui vérifiera si les informations concernant leur adresse sont bien conformes aux données détenues par le département. En passant la frontière et en revenant, ne serait-ce que dans la même journée, le délai de 90 jours pour effectuer le rapport du visa retraite est automatiquement renouvelé et la procédure d’enregistrement au département d’Immigration n’est par conséquent pas requise.

 

Pour obtenir un visa non-immigrant en Thaïlande, il faut pouvoir satisfaire à plusieurs exigences. Tout d’abord, le visa de type O-A pour les non-immigrants requiert que le demandeur ait plus de 50 ans. S’ajoute à cela des conditions financières :

 

– apporter la preuve d’un revenu supérieur à 65 000 bahts par mois ; ou

 

– posséder un compte dans une banque en Thaïlande dont le solde est toujours supérieur à 800 000 bahts durant les trois mois précédant le dépôt de dossier ; ou

 

– disposer d’un revenu annuel et d’un compte bancaire dont le montant total est supérieur à 800 000 bahts au jour de la demande.

 

Si la demande pour ce type de visa n’est pas faite depuis la Thaïlande, il faut ajouter une déclaration de l’État d’origine certifiant que le demandeur n’a pas de casier judiciaire, ainsi qu’un certificat médical indiquant que la personne n’a pas de maladie proscrite par l’État thaïlandais. Ces deux documents doivent avoir été délivrés dans les trois mois précédant la demande et doivent avoir été officiellement certifiés par un notaire.

 

Il est interdit de travailler ou d’être employé avec le visa retraite. Il faut entendre la notion de travail comme étant, d’après la convention thaïlandaise 2551 de 2008 sur les travailleurs clandestins, « l’usage de sa capacité de travail ou de ses connaissances en contrepartie ou non d’un salaire ou de bénéfices ». La notion étant très large, cela peut attirer des ennuis aux retraités alors même qu’ils effectuent simplement des travaux domestiques tels que de l’aménagement paysager ou même des améliorations de leur propre domicile. Le volontariat est également inclus dans la définition, ce qui pose problème pour les personnes qui souhaitent passer leur retraite en s’investissant dans une activité humanitaire.

 

La pénalité pour ceux qui travailleraient avec un visa retraite sans permis de travail est une amende allant de 2 000 à 100 000 bahts et/ou une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 5 ans. Les autorités, en obligeant les retraités à avoir recours à un visa de travail pour exercer hobby ou volontariat, apparaissent très exigeantes. Elles se bornent toutefois à une stricte application, littérale, de la convention sur les travailleurs clandestins.

 

Bien connaître les règles du visa retraite en Thaïlande et les restrictions y afférant, c’est s’assurer une retraite sereine et confortable, protégée des risques financiers que pourraient impliquer une éventuelle violation de la loi.

 

Plus d’informations ici.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus