Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil INDONÉSIE – RUSSIE : Jokowi, le président qui croit pouvoir convaincre Poutine

INDONÉSIE – RUSSIE : Jokowi, le président qui croit pouvoir convaincre Poutine

Journaliste : Rédaction Date de publication : 01/07/2022
0

Joko Widodo Vladimir Poutine

 

Hôte du prochain sommet du G20 à la mi novembre à Bali, le président Indonésien Joko Widodo, alias Jokowi, a de nouveau tenté une médiation ce jeudi à Moscou où il a rencontré son homologue russe Vladimir Poutine. Il a déclaré après son entrevue que la Russie a accepté d’ouvrir une route maritime pour les exportations de blé ukrainien dans un contexte d’escalade des préoccupations liées à la crise alimentaire mondiale.

 

“J’apprécie vraiment le président Poutine, qui a déclaré qu’il fournirait des garanties de sécurité pour les approvisionnements en nourriture et en engrais de l’Ukraine et de la Russie – ce sont de bonnes nouvelles”, a déclaré M. Widodo lors d’une conférence de presse conjointe avec M. Poutine après leur rencontre au Kremlin.

 

M. Widodo a déclaré qu’il soutenait les efforts déployés par les Nations unies pour réintégrer les produits alimentaires et les engrais en provenance d’Ukraine et de Russie dans la chaîne d’approvisionnement mondiale – notamment avec un plan visant à ouvrir une route sur la mer Noire pour les exportations de céréales ukrainiennes. Les Nations unies auraient été en pourparlers avec les deux pays ainsi qu’avec la Turquie pour ce projet particulier.

 

“Les aliments et les engrais sont une question humanitaire […] et des centaines de millions de personnes ont été touchées par les perturbations des chaînes d’approvisionnement en aliments et en engrais, en particulier dans les pays en développement”, a déclaré M. Widodo.

 

“Nous sommes prêts à satisfaire pleinement la demande des producteurs agricoles d’Indonésie et d’autres États amis en engrais azotés, phosphatés et potassiques et en matières premières pour leur production”, a déclaré M. Poutine, selon l’agence de presse russe Tass.

 

La Russie a bloqué la mer Noire, empêchant les exportations ukrainiennes alors qu’elle tente d’étrangler l’économie du pays. Cela a interrompu les expéditions de denrées alimentaires telles que le blé, bien que M. Poutine ait imputé ces perturbations aux sanctions occidentales.

 

La promesse d’une ouverture pour les expéditions de denrées alimentaires intervient juste après que l’armée de Moscou a quitté l’île des Serpents, un affleurement ukrainien stratégiquement situé dans la mer Noire. La Russie a présenté ce retrait comme un “geste de bonne volonté”, mais l’Ukraine a déclaré avoir chassé les forces d’occupation par des bombardements d’artillerie.

 

M. Widodo a atterri à l’aéroport Vnukovo de Moscou vers midi, heure locale, après un vol de deux heures depuis la Pologne à bord d’un avion présidentiel exploité par Garuda Indonesia. Widodo a quitté Moscou pour Dubaï dans la nuit de jeudi à vendredi.

 

Le voyage éclair du dirigeant indonésien l’a également conduit au sommet du Groupe des Sept en Allemagne et à une rencontre avec le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy. Avant d’arriver à Moscou, il venait de rentrer en Pologne dans la matinée à bord d’un train de nuit en provenance de Kiev.

 

M. Widodo, président en exercice du groupe des 20 économies, avait déclaré qu’il souhaitait discuter de la crise alimentaire mondiale avec les dirigeants russe et ukrainien. Les deux pays sont les principaux fournisseurs de blé sur le marché mondial, tandis que la Russie est également l’un des principaux exportateurs d’engrais.

 

Lundi, lors d’une session du G7, M. Poutine avait prévenu que les perturbations de l’approvisionnement en engrais risquaient d’entraîner une crise du riz pour deux milliards de personnes dans les pays en développement.

 

Au cours de la séance d’information de jeudi, M. Poutine a de nouveau reproché aux sanctions occidentales de “s’emparer des aliments sur les marchés mondiaux” et de provoquer une flambée des prix des denrées alimentaires, alors que les aliments et les engrais sont exemptés des sanctions.

 

“Les propriétaires de nos entreprises qui produisent des engrais, et même les membres de leur famille, sont tombés sous le coup des sanctions. Cela complique la signature de contrats”, a-t-il affirmé, selon le journal russe Tass.

 

M. Poutine a reproché aux nations occidentales d’avoir créé “des conditions telles qu’il est devenu beaucoup plus difficile de fournir” des aliments et des engrais russes sur les marchés étrangers. Il a ajouté que la Russie est prête à répondre à la demande d’engrais des “pays amis”.

 

M. Widodo a déclaré avoir transmis le message de M. Zelenskyy à M. Poutine, ajoutant qu’il était prêt à “établir des communications” entre les deux dirigeants en conflit. M. Widodo avait proposé de jouer un rôle de médiateur de paix lors de sa rencontre avec M. Zelenskyy mercredi.

 

Il a déclaré que l’Indonésie continuera de s’associer à la Russie dans les secteurs de l’investissement, du commerce et du tourisme, mais a ajouté que la plus grande économie d’Asie du Sud-Est “n’a d’autre intérêt que de voir la guerre prendre fin immédiatement et la chaîne d’approvisionnement en nourriture, engrais et énergie réparée immédiatement.”

 

M. Poutine a déclaré qu’il soutenait la présidence indonésienne du G20, mais n’a pas confirmé s’il assisterait au sommet du G20 qui se tiendra sur l’île indonésienne de Bali en novembre, en personne ou à distance. M. Widodo a invité M. Poutine à ce sommet, malgré les menaces de boycott de certains dirigeants occidentaux. Le dirigeant indonésien a également invité M. Zelenskyy, qui a déclaré qu’il prévoyait d’y assister à distance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus