Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil MALAISIE – POLITIQUE : L’ancien premier ministre Najib Razak rêve d’un acquittement

MALAISIE – POLITIQUE : L’ancien premier ministre Najib Razak rêve d’un acquittement

Journaliste : Rédaction Date de publication : 18/08/2022
0

Najib Razak Malaisie

 

La plus haute juridiction de Malaisie a commencé jeudi l’examen du pourvoi de l’ancien Premier ministre Najib Razak, condamné pour corruption à 12 ans de prison et dont un acquittement éventuel ouvrirait la voie vers un retour au pouvoir.

 

Selon l’agence d’information belge Belga, la Cour fédérale a refusé mardi un nouveau procès comme le demandait Najib Razak, ouvrant la voie aux audiences qui se tiendront jusqu’au 26 août.

 

Première surprise à l’ouverture des débats : l’avocat de la défense Hisyam Teh Poh Teik a annoncé qu’il voulait être déchargé de l’affaire.

 

Tengku Maimun Tuan Mat, plus haute juge du pays, a rappelé à l’avocat qu’il ne pouvait pas se décharger lui-même et a demandé une pause. Najib Razak avait été condamné en 2020 à 12 ans de prison et à une amende de 210 millions de ringgits (42 millions d’euros) dans l’affaire 1MDB, une fraude de plusieurs milliards de dollars aux ramifications planétaires.

 

Une sentence confirmée en appel en décembre 2021. La colère des Malaisiens contre le pillage du fonds souverain 1Malaysia Development Berhad (1MDB), censé contribuer au développement économique de la Malaisie, avait joué un grand rôle dans la défaite électorale surprise en 2018 de la coalition menée par M. Najib, qui dirigeait le gouvernement depuis 2009. L’ancien Premier ministre, qui est toujours député, est actuellement libre sous caution et a toujours clamé son innocence. Si la condamnation est confirmée, il commencera à purger sa peine de prison immédiatement, ont déclaré les avocats. Un acquittement lui permettrait, à 67 ans, de revenir en politique et de tenter de regagner son ancien poste, dans un pays où il reste populaire.

 

A son arrivée au tribunal jeudi, M. Najib a salué un groupe d’environ 70 personnes, qui scandaient “bossku”, ce qui signifie “mon boss”, cri de ralliement de ses partisans.

 

Remerciements à Michel Prévot

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus