test
Home Accueil THAÏLANDE – CHRONIQUE : Générations montantes et discipline

THAÏLANDE – CHRONIQUE : Générations montantes et discipline

Date de publication : 03/06/2024
0

école thaïlandaise

 

Une chronique siamoise de Patrick Chesneau

 

Rentrée scolaire en Thaïlande. A Bangkok, ville géante, immensité urbaine aux contours indéfinis, embouteillages dantesques renforcés par une pluie soutenue. Mais, sur le terrain, aux abords des établissements, on observe une réelle fluidité. Comme toujours sous cette latitude, la préoccupation majeure est celle d’une certaine harmonie. Solennité et jovialité s’entremêlent.

 

Cette partition renvoie à des codes séculaires à l’œuvre dans la société thaïe. Pas de bousculade. En langage trivial, on dirait volontiers ” tout sauf le bordel “. Les enfants en rang d’oignons sages ou en file indienne. Sous l’œil alerte et précautionneux des enseignants. Pour tous, uniformes de rigueur. Sorte de caractéristique professionnelle avant l’heure pour les bambins érudits. La mixité filles-garçons existe dans la plupart des écoles. Pas dans toutes, les orientations académiques échappant pour le coup à un modèle unique. Mais, partout les valeurs d’ordre, de respect et d’obéissance infusent à nouveau.

 

Au défi de la modernité laxiste et débridée qui a cours en Occident. Au Royaume de Siam, les autorités bichonnent cette génération montante. L’encadrent. La guident. Elle représente un continuum dans la transmission d’une éthique d’essence populaire. A regarder cette chorégraphie et cette imagerie, on peut aimer, s’en inspirer, s’en réclamer ou, à l’inverse, on peut dénoncer un tropisme moutonnier, à base de répétition millimétrée, voire de servilité. On peut fustiger un carcan passéiste, si ce n’est rétrograde, vitupérer contre un système dans lequel l’individu ne trouve ni son sens ni sa raison d’être s’il est pris isolément.

 

Ici, priment la culture du groupe et l’appartenance à l’ensemble. Antinomique de l’individualisme farang. Force est pourtant de constater que la variante locale du monde éducatif agrémenté de ses us et coutumes est un vecteur de cohésion sociale. La force de la tradition. Pourvoyeur également de nationalisme identitaire. La thainess expliqué aux écoliers. Une thainess appliquée dès les bancs de la classe où elle s’exerce sur un mode incontestablement autoritaire. Devant le tableau noir, la discipline est un ingrédient cardinal. Elle préfigure un choix de société.

 

Patrick Chesneau

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus