Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – COMMUNAUTÉ: Une lettre du conseiller consulaire Claude Bauchet aux français du royaume

THAÏLANDE – COMMUNAUTÉ: Une lettre du conseiller consulaire Claude Bauchet aux français du royaume

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 08/06/2020
0

Les élections consulaires ont été reportées pour cause de Covid-19 mais les conseillers, eux, restent actifs et disponibles. Exemple: Claude Bauchet, dont nous diffusons ici la récente lettre aux français de Thaïlande.

 

Nous diffusons ici la lettre du conseiller consulaire Claude Bauchet

 

1) Aide sociale exceptionnelle COVID 19
Après l’envoi du questionnaire adressé à tous les français résidant en Thaïlande et inscrits sur le registre des français de l’étranger, le service social de l’Ambassade a produit un travail très apprécié en contactant toutes les personnes ayant déclaré des difficultés.

 

Mais cette belle action locale ne peut cacher les limites de cet exercice compte tenu des directives gouvernementales.

 

L’aide exceptionnelle décidée par l’État français est liée aux conséquences sociales du Coronavirus. Le candidat à une aide “ponctuelle exceptionnelle” est éligible uniquement s’il est considéré comme appartenant à la catégorie des Français les plus démunis et les plus vulnérables et si ses revenus ont baissé suite aux effets économiques de la pandémie. Si ce n’est pas le cas, l’administration considère que la requête n’est pas recevable pour cette catégorie d’aide. Le service social peut alors orienter la demande vers la solidarité familiale et pour quelques cas vers l’association «La bienfaisance»

 

Je précise que malgré les démarches des élus, en particulier «Français du Monde» au niveau national, les conseillers consulaires ne sont pas consultés pour l’attribution de cette aide.

 

Lors de la dernière réunion des conseillers consulaires avec l’Ambassadeur ,réalisée en vidéo conférence, j’ai donc émis une sérieuse interrogation sur l’usage des fonds d’aide. Le budget d’aide sociale “spéciale Covid” est d’un montant global de 50 millions d’euros pour une population d’environ 1,5 million de français expatriés inscrits sur le registre des français de l’étranger.

 

Représentant sur la Thaïlande environ 1% de cette population, nous pourrions donc estimer l’enveloppe d’aide à attribuer à environ 500 000 euros.

 

Ce système d’aide dit « ponctuelle et exceptionnelle” permet uniquement de distribuer une seule fois un montant d’environ 125 euros adulte (avec un supplément d’environ 83 € par enfant). Ainsi nous n’allons utiliser qu’une infirme portion des sommes mobilisables alors que la situation sociale de nombreuses familles est telle, qu’un nombre significatif d’entre elles songent à quitter la Thaïlande, que plusieurs retraités ne peuvent plus assurer leurs dépenses de santé et que plusieurs entrepreneurs français mettent les clefs de leur petite ou moyenne entreprise sous la porte !

 

Cette procédure d’attribution des aides semble complètement aberrante aussi bien en ce qui concerne le périmètre des personnes a aider que dans la méthode de décisions sans aucune prise des élus et des associations locales représentatives des français de Thaïlande.

 

Le gouvernement doit revoir sa copie sous peine que l’aide annoncée à grand renfort de publicité n’apparaisse comme un énième effet publicitaire sans effet suffisant pour atteindre un réel objectif social.

 

2/ Enquête « santé et assurances »

 

Les retours inquiétants de plusieurs de nos compatriotes face à leurs problèmes d’assurance de santé me conduisent ,en collaboration avec la section locale de notre association «Francais du monde», à vous proposer un questionnaire.
Cette démarche constitue une première étape pour mieux connaître votre situation et les difficultés éventuelles que vous rencontrez pour bénéficier d’une bonne assurance santé.

 

Nous souhaitons la plus large participation à cette enquête pour nous donner le maximum d’informations. Vos réponses participeront à insuffler l’élan indispensable pour mieux peser sur les caisses d’assurance mais aussi pour susciter et accompagner les démarches que nos autorités consulaires pourraient décider d’entreprendre.

 

Nous ne manquerons pas de consulter les associations des Français vivant en Thaïlande à toutes les étapes de ce processus (favoriser un nombre conséquent de réponses, analyse des résultats et actions à entreprendre…).

 

Je vous invite donc dès maintenant à cliquer sur le lien suivant : bit.ly/3046HYm et à répondre à notre questionnaire simple et rapide.

 

Je rendrai compte bien entendu des résultats de notre enquête dans une prochaine Lettre de votre conseiller consulaire.

 

Question très préoccupante concernant l’assurance obligatoire pour les visas retraités OA:
Comme vous l’avez vous même malheureusement constaté les négociations entre la CFE et les assurances locales n’ont pour l’instant pas abouti.
Il me semble indispensable que la CFE revienne en Thaïlande pour rouvrir les négociations avec les autorités thaïlandaises dès que les frontières du royaume seront ré ouvertes …Affaire très importante que je suis jour après jour !

 

3/ Aide au réseau des écoles françaises internationales
Le budget supplémentaire de 50 millions d’euros octroyé par l’État répond, à ce stade, à nos attentes. Cet effort de l’État a permis la réouverture de la campagne des bourses pour l’année scolaire prochaine. Cette mesure devrait satisfaire les familles en difficultés qui se sont manifesté pour obtenir une bourse exceptionnelle pour ce dernier trimestre difficile.

 

En complément de cette campagne de bourses il était indispensable d’examiner la situation financière des établissements français (Cinq en Thaïlande) car la trésorerie de plusieurs écoles est fortement dégradée suite à la crise sanitaire.
Le gouvernement a abondé l’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger) d’une avance de 100 millions d’euros pour permettre à nos écoles de passer un cap difficile.

 

Il est demandé à l’AEFE de ventiler ces prêts entre des établissements fragilisés par la crise. Certains seront dans l’impossibilité de les rembourser dans les délais impartis sauf à augmenter des frais de scolarité qu’on leur demande par ailleurs de maîtriser afin de ne pas provoquer le départ de familles. C’est une situation ingérable qui ne peut qu’exacerber la colère des familles et fragiliser l’AEFE tenue pour responsable du flou sur la nature des 100M€ d’aides promises par les ministres.

 

Avec les élus «Français du Monde», je réclame une position claire et ferme du gouvernement sur sa politique envers l’enseignement français à l’étranger et les moyens précis qu’il compte mettre en place et transformer ce prêt en subvention.

 

N’hésitez pas à revenir vers moi pour toutes questions concernant votre vie d’expatrié en Thaïlande.

 

Restant à votre écoute,

 

CLAUDE BAUCHET
Conseiller Consulaire
Thaïlande/ Birmanie
Tel : 081 844 77 47 mail bauchet@loxinfo.co.th

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus