Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – ÉNERGIE : L’économie thaïlandaise bas carbone, mythe ou réalité ?

THAÏLANDE – ÉNERGIE : L’économie thaïlandaise bas carbone, mythe ou réalité ?

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 01/01/2022
0

campagne verte Thaïlande

 

La Thaïlande est relativement verte par rapport à ses pairs mondiaux en termes d’émissions de CO2 en raison de son accent sur les énergies renouvelables et l’utilisation du gaz, une énergie à faible empreinte de CO2. L’ambitieux engagement de neutralité carbone a été annoncé bien qu’il manque à la Thaïlande un plan d’exécution détaillé. L’industrie du gaz devrait bénéficier de ce plan, parallèlement à une prolifération de l’écosystème des véhicules électriques.

 

La Thaïlande est relativement verte 

 

La Thaïlande peut être qualifiée de verte par rapport à ses pairs mondiaux. L’utilisation croissante des sources d’énergie renouvelables/alternatives pour remplacer les sources conventionnelles est l’un des principaux contributeurs. Le gaz naturel (avec une faible empreinte CO2) est également le combustible le plus important dans le mix énergétique de la production d’électricité en Thaïlande. En 2020, le taux d’émission de CO2 de la Thaïlande était de 2 030 tonnes/consommation d’énergie de 1 KTOE (contre une moyenne mondiale de 2 360 tonnes, l’Asie 2 310 tonnes, l’Europe 2 000 tonnes, les États-Unis 2 200 tonnes et la Chine 3 000 tonnes).

 

Les émissions de CO2 de la Thaïlande – la vérité

 

La production d’électricité génère le plus de CO2 avec 90 millions de tonnes en 2020 (37% des émissions de CO2 de la Thaïlande). Le secteur des transports arrive en deuxième position avec une part de 29 % tandis que le secteur de l’industrie, qui utilise principalement le charbon (Ciment/Pâtes et papiers) et le gaz naturel (Céramique, Acier, Raffinerie, etc.), arrive en troisième. Les émissions de CO2 sont passées de 145,5 millions de tonnes en 1998 à 263,4 millions de tonnes en 2018 (à un taux de croissance annuel composé de 3%) contre un taux de croissance de la consommation énergétique de la Thaïlande de 3,7%.

 

L’engagement ambitieux d’atteindre la neutralité carbone 

 

La Thaïlande s’est engagée à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20 % par rapport à la trajectoire du statu quo (BAU) d’ici 2030, avec une réduction jusqu’à 40 % possible si un soutien financier/technologique est fourni. La réduction des gaz à effet de serre provenant de l’énergie/des transports devrait atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 et zéro émission nette de carbone d’ici 2065.

 

L’impact

 

La consommation de gaz de la Thaïlande dans le cadre du régime actuel devrait augmenter à un taux de croissance annuel composé de 2% au cours de la période 2021-2035. Avec l’engagement de neutralité carbone, ce taux de croissance pourrait être augmenté parallèlement à une augmentation significative du renforcement des capacités en énergies renouvelables. Le gaz naturel liquéfié importé sera la principale source d’approvisionnement en gaz, soutenant une croissance significative de la chaîne de valeur du gaz naturel liquéfié. En revanche, cette politique devrait avoir un impact négatif sur le charbon importé (24 millions de tonnes en 2020) qui cesserait d’exister. Le gouvernement s’est également fixé comme objectif qu’environ 30 % de la production de voitures neuves en Thaïlande soit des véhicules électriques d’ici 2030 (« vision 30/30 »). L’objectif est également de devenir un hub de la voiture électrique de classe mondiale et une destination d’investissement privilégiée pour l’écosystème Voiture Électrique, parallèlement à une réduction de CO2 du secteur des transports.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus