Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil THAÏLANDE – ESCROQUERIE: L’Internet et ses arnaques, une dangereuse réalité thaïlandaise

THAÏLANDE – ESCROQUERIE: L’Internet et ses arnaques, une dangereuse réalité thaïlandaise

Journaliste : Christophe Fromont
La source : Gavroche
Date de publication : 17/06/2020
0

Les articles de Gavroche sont, nous l’espérons, l’occasion de mieux vous informer mais aussi …de compléter nos informations lorsque celles-ci sont lacunaires, incomplètes voire erronées. N’hésitez pas à nous aider à cerner au mieux les réalités des «pays du sourire». Exemple: cette réaction de notre ami Christophe Fromont, Directeur de Security Diamond Services basé à Bangkok, et ancien gendarme à l’Ambassade de France de Bangkok. Expert en sécurité, il traite pour Gavroche dans cette chronique l’hameçonnage sur Internet et les possibles arnaques en revenant sur l’affaire « arnaque à l’amour » publiée le 8 juin sur nos colonnes où deux nigériens et une thaïlandaise ont été arrêtés par la police de l’immigration.

 

Une chronique sécurité de Christophe Fromont

 

Même si les sommes paraissent effarantes (280 millions de bahts), la technique développée par les arnaqueurs du web cités dans les colonnes de Gavroche deux nigérians et une thaïlandaise – s’inscrit dans un mode opératoire connu et qui peut être déjoué si nous sommes vigilants.

 

Accrochés sur les réseaux

 

Les victimes peuvent être accrochées sur les réseaux sociaux comme Facebook par un message sympathique, d’une douce neutralité et d’une grande politesse. Le profil de la personne est physiquement neutre mais avec du charme. Deux ou trois photos personnelles et celle d’un paysage calme complètent ce profil en général.

 

Une conversation s’installe avec respect et avec des propos toujours cordiaux et polis. Quelques questions sont posées qui permettent à l’escroc d’identifier la vulnérabilité souvent créée par l’isolement de la victime (seuil de préhension) afin de mieux la connaître, la cerner et construire un lien affectif, voire salvateur avec elle. Cette phase permet à l’escroc de valider le choix de sa victime.

 

Échanges plus fréquents

 

Puis les échanges se font de plus en plus fréquents et la victime trouve un peu d’espoir en brisant, virtuellement, sa solitude, se projetant ainsi dans la création d’une relation saine. À mesure que la complicité s’installe entre la victime et l’escroc, tels des vases communicants, le criminel se « victimise » ce qui permet à la victime de renforcer sa confiance en soi en prodiguant des conseils et en échangeant de l’empathie.

 

Avouant sa soi-disant vie difficile, le criminel montre une fragilité et légitime sa recherche d’un profil « âme-sœur » sur les réseaux sociaux. Dans le même temps, il confère à sa réelle victime, la sensation d’une confiance retrouvée, et tel un chevalier nouvellement adoubé, la victime embrasse sa nouvelle condition et souhaite soutenir son interlocuteur en état de faiblesse.

 

Victime sereine

 

Notre victime est sereine, elle s’enivre de ce nouveau lien affectif, elle compte aux yeux de l’être aimé, ils sont seuls au monde. Tellement seuls qu’ils n’hésitent pas à s’affranchir de tous les tabous et s’adonnent même aux transgressions de toutes les règles de bienséance pour le plus grand plaisir de son escroc chéri(e) qui collecte et archive des informations indiscrètes et personnelles pour un usage futur.

 

Bien entendu, une rencontre réelle devient le principal sujet de discussion. Elle serait plus appropriée que les échanges sur Internet mais la mise en pratique est difficile. La distance, les enfants, le travail et puis la vie tellement précaire de notre arnaqueur qui se languit pourtant tellement de cette rencontre sont des obstacles qui apparaissent réels.

 

Mais l’arnaqueur est digne et ne veut pas d’argent à cette étape, prouvant ainsi sa bonne foi et son mérite …

 

Quand la victime sera bien mûre, l’heure de la rencontre providentielle sonnera enfin… Hélas, au dernier moment, un problème fera échouer cette première tentative.

 

Bien entendu, avec un apport financier, l’escroc peut trouver la solution pour reprogrammer le rendez-vous. La victime commence à verser de l’argent pour faciliter cette rencontre. Mais les reports s’enchainent au rythme des excuses, toutes les plus valables les unes que les autres …

 

Belle mère décédée

 

Mon mari ne part plus en déplacement, ma belle-mère est décédée, j’ai été cambriolée et mon passeport a disparu, je doit aider ma sœur qui est au plus mal, la compagnie aérienne me débarque, etc …

 

Enfin, notre victime, au bout d’un certain temps et surtout d’un certain montant versé, s’aperçoit de son erreur et souhaite passer en phase de contrattaque … Il est vrai que ce serait une bonne leçon à donner à cet être aimé fraichement perdu … même s’il n’a jamais été acquit en réalité…

 

Du coup, la contrattaque va rapidement virer au cauchemar car les fichiers coquins collectés et archivés par l’escroc durant les nombreux échanges ressortent du placard.

 

L’escroc a de plus accès à toute la liste des contacts de sa victime. Pour celle-ci son monde s’écroule et sa solitude est plus abyssale car la honte de ces actes inavouables peuvent être dévoilés…

 

Le début du chantage

 

Le chantage va commencer et les sommes seront aussi considérables que la victime repoussera les limites de la honte à cacher. Puis un jour, la victime avoue à ses proches et ne paie plus car suffisamment démunie. Les proches vont tenter de l’aider et l’escroc restera dans l’ombre … La partie semble gagnée, il faut maintenant se reconstruire.

 

Mais plus tard, la police du pays concerné appellera en indiquant avoir trouver les auteurs d’une escroquerie et les coordonnées retrouvées laissent à penser qu’elle fait partie d’une des victimes potentielles.

 

Un peu d’espoir de retrouver l’escroc, d’avoir son honneur réhabilité. Il suffit juste de payer une petite somme de départ afin de lancer la plainte et l’enquête afin d’être enfin dédommagé et reconnu victime …

 

Je ne vous fais pas de dessin, cette police fait partie de l’équipe de l’escroc … L’enquête piétinera tant que les fonds seront à disposition, jusqu’à la perte de patience et d’argents avec cette fois l’approbation de la famille de la victime.

 

L’internet, terrain de chasse

 

Les réseaux internet sont le terrain de chasse idéal pour aborder des cibles potentielles. Il est facile de savoir ce qui attendri le « gibier » puisque celui-ci donne généralement la recette sur un profil grassement fourni en photos, en humeurs, en passion, ou en revendications … Ensuite, un petit screening de débutant fait le reste. Un peu de psychologie, quelques photos, un numéro de téléphone accessible et le piège est parfait. Les échanges écrits ou audio, l’historique, les vidéo, les confidences, tout est conservé pour permettre à l’arnaqueur de vous contrôler.

 

Les messages inopportuns sont à 99% l’œuvre de professionnels de services ou d’arnaques … Les professionnels annoncent le service et le tarif immédiatement, les arnaqueurs usent de ce que vous venez de lire …

 

Un conseil, ne dites ou n’écrivez rien que vous n’assumeriez en public et ne prêtez que ce que vous êtes prêt à perdre. D’autres arnaques du web existent et toutes peuvent être aisément décelables.

 

Christophe Fromont, Security Diamond Services

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus