Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – FRANCE: Cette hygiène qui fait peut-être la différence face au Coronavirus

THAÏLANDE – FRANCE: Cette hygiène qui fait peut-être la différence face au Coronavirus

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 02/03/2020
0

Beaucoup de thaïlandais sont surpris de voir que des occidentaux en visite ou résidant dans leur pays se refusent toujours à porter des masques de protection. Ces remarques, citées dans plusieurs journaux thaïlandais, alimentent aussi la thèse d’une protection naturelle des thaïs contre la contamination en raison de leur mode de vie: pas de poignée de mains, pas de bises, des contacts physiques limités et plusieurs douches par jour. Alors qu’en France, les autorités sanitaires évoquent la possibilité de mettre en quarantaine les voyageurs venus d’Asie, ces différences d’hygiène méritent d’être évoquées.

 

Lisez les journaux thaïlandais et vous serez surpris des remarques faites envers les occidentaux lors de micros-trottoirs sur le coronavirus. Étonnement des thaïs devant le fait de nombreux étrangers se refusent à porter un masque de protection.

 

Conseils des docteurs sur le fait que le Wai protège de l’épidémie alors que la poignée de mains la propage, etc… A-t-on affaire là à des clichés destinés à masquer l’insuffisante détection des contaminations ? Pas si sûr. Plusieurs différences réelles en matière d’hygiène peuvent expliquer une progression moins rapide de l’épidémie en Thaïlande. Par exemple:

 

– L’absence de poignée de main. On sait que le coronavirus se propage très vite par le contact humain ou le Wai, le salut Thaïlandais, évite ce risque

 

– L’hygiène corporelle. Plus fréquente chez les thaïlandais compte tenu de la chaleur. Plusieurs douches par jour. Là aussi, ces ablutions permettent d’éliminer les virus.

 

– La distance physique lors des échanges. Les thaïlandais parlent moins fort et moins prés que les occidentaux. Faut il s’en réjouir aujourd’hui ?

 

Des réalités à méditer à l’heure des comptes sur les contaminations. S’y ajoute le fait que ce virus semble très sensible à la chaleur et donc moins transmissible dans les pays tropicaux…

 

Remerciements à Thierry Hervé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus