Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – FRANCE : La pollution de Bangkok est encore loin d’être vaincue

THAÏLANDE – FRANCE : La pollution de Bangkok est encore loin d’être vaincue

Date de publication : 24/11/2023
3

Chadchart Sittipunt pollution air Bangkok

 

Un an et demi après son élection au poste de gouverneur de Bangkok, Chadchart Sittipunt a déclaré jeudi qu’il n’était pas encore parvenu à maîtriser la prolifération des microparticules de poussière PM2,5 qui affectent la capitale.

 

“Nous avons encore des problèmes. Mesurer la qualité de l’air serait une question importante”, a déclaré Chadchart au public de l’Alliance française de Bangkok.

 

Le gouverneur était l’invité d’honneur de l’événement de clôture du défi 2023 AIRLAB Microsensors Challenge organisé par l’Ambassade de France. Des micro-capteurs ont été installés à Bangkok sur le toit du bâtiment de l’Alliance française afin de mesurer la qualité de l’air par rapport à celle du nord de la France, un projet géré par Airparif, un observatoire indépendant de la qualité de l’air pour la région parisienne, à but non lucratif.

 

M. Chadchart a ajouté que, bien que Bangkok dispose actuellement de 70 stations de mesure, la ville a besoin de microcapteurs de bonne qualité, et il parle d’un millier d’entre eux. “Nous avons besoin de microcapteurs de bonne qualité et ce projet est donc très utile”, a déclaré le gouverneur, qui a remercié le nouvel ambassadeur de France en Thaïlande, Jean-Claude Poimboeuf.

 

Le gouverneur a ajouté que le travail à domicile était une alternative, mais qu’il fallait pour cela disposer de données fiables sur certaines parties de Bangkok afin d’étayer le processus de prise de décision.

 

L’Ambassadeur de France en Thaïlande a quant à lui noté dans un discours prononcé lors du même événement que, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 30 000 décès en Thaïlande peuvent être attribués chaque année à la pollution de l’air ambiant.

 

Remerciements à Philippe Bergues

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

3 Commentaires

  1. L’année de l’innovation a pris fin à l’alliance française. Ma visite alimenta une forte déception. Aucune technologie immédiate aucun micro-capteur concernant la mesure du djihadisme et de l’antisémitisme d’atmosphère n’était à l’ordre du jour. Il n’était pas question d’espérer une innovation technologique sur ce point dans les années à venir. Gilles Kepel n’aurait pour le moment que postulé l’existence du premier sans en attester la réalité comme pour le Bozon de Higgs. On se contentait pour le moment d’enregistrer par voie de sondages approximatifs ce que faute de mieux on qualifie de “sentiment” donc une appréciation subjective certes réelle mais qu’il importerait d’objectiver.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus