Home Thaïlande Politique THAÏLANDE – POLITIQUE: Cet article 44 qui attise la rébellion parlementaire anti-militaire

THAÏLANDE – POLITIQUE: Cet article 44 qui attise la rébellion parlementaire anti-militaire

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 29/11/2019
2

L’article 44 de la constitution thaïlandaise en vigueur entre 2014 et 2017 permettait à la junte au pouvoir de décider sans rendre aucun compte à la représentation nationale. Un certain nombre des décisions alors prises par les généraux demeurent en vigueur et ce sujet est devenu ces jours ci inflammable à la chambre des députés. Mercredi, 234 députés contre 230 ont voté pour réexaminer l’ensemble des textes législatifs adoptés sous cet article décrié. Une défaite qui a conduit le premier ministre Prayuth Chan-Ocha a lancé, jeudi, un appel solennel «à l’unité».

 

On peut parler de détricotage en douce, et par surprise, de l’écheveau de décisions et de lois pris par la junte militaire lors de ses 5 années au pouvoir, entre mai 2014 et mars 2019.

 

L’adoption par la chambre des députés d’une motion proposant la création d’un comité chargé d’étudier les ordonnances adoptées ces dernières années sous l’égide de l’article 44 de la constitution intérimaire de 2014 témoigne d’une prise de distance des élus par rapport à l’armée, qui continue de veiller au grain dans le royaume.

 

Le Parlement a voté à 234 voix contre 230, ce qui avait été proposé par le secrétaire général du parti «Future Forward» (opposition) Piyabutr Saengkanokkul. Un nouveau vote a été demandé par la majorité.

 

«Mauvaise campagne»

 

Le Premier ministre, Prayut Chan-o-cha a par ailleurs accusé jeudi le dirigeant du parti «Future Forward» Thanathorn Juangroongruangkit, d’avoir lancé une «mauvaise campagne» en appelant à l’abolition de la conscription militaire.

 

Le général Prayut, qui est également ministre de la Défense, a fait cette remarque jeudi en réaction à la campagne acharnée de M. Thanathorn pour le projet de loi sur le service militaire, qui vise à remplacer la conscription par un service volontaire. L’armée thaïlandaise recrute environ 100 000 personnes par an.

2 Commentaires

  1. Vu la situation actuelle on a l’impression que c’est un coup d’État qui se prépare pour l’économie c’est vraiment la cerise sur le gâteau et surtout pour le retour du tourisme international la Thaïlande avait pas besoin de ça

  2. volia simplement l’exercice de la démocratie parlementaire.
    Ce qui se passe dans la rue n’est que manipulation de groupuscules gauchistes anti royauté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus