Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – POLITIQUE : Le cas Thaksin embarrasse le chef de l’administration pénitentiaire 

THAÏLANDE – POLITIQUE : Le cas Thaksin embarrasse le chef de l’administration pénitentiaire 

Date de publication : 08/01/2024
1

Thaksin Shinawatra hopital

 

Le ministre thaïlandais de la justice, Tawee Sodsong, a déclaré qu’il attendait la semaine prochaine un rapport de l’administration pénitentiaire expliquant pourquoi elle a autorisé l’ancien premier ministre Thaksin Shinawatra à recevoir un traitement médical en dehors de la prison pendant plus de 120 jours.

 

Thaksin a été admis dans une unité de soins intensifs au 14e étage de l’hôpital général de la police, 13 heures seulement après avoir été conduit à la maison d’arrêt de Bangkok, à son retour de plusieurs années d’exil à l’étranger, le 22 août de l’année dernière.

 

Selon les règles du Department of Corrections thaïlandais, l’autorisation de rester en dehors de la prison pendant plus de 120 jours pour des raisons médicales doit être approuvée par les médecins traitant le prisonnier, ainsi que par le chef de la prison. Le chef de la prison doit ensuite obtenir l’autorisation du chef du département, qui doit également informer le ministre de la justice.

 

Le ministre a contacté Sahakarn Petchnarin, le directeur général du département, le 5 janvier pour obtenir une mise à jour sur le cas de Thaksin, alors que les appels à plus de transparence dans le traitement de l’affaire se multiplient.

 

Sahakarn a promis de soumettre un rapport “qui arrivera dans le courant de la semaine” expliquant ses opinions sur le traitement de l’ancien premier ministre.

 

Un médecin a récemment déclaré à la commission parlementaire des affaires policières que Thaksin souffrait d’hypertension, d’un rétrécissement des vaisseaux sanguins et d’hépatite B. Il a subi deux interventions chirurgicales pour des affections non divulguées depuis son admission à l’hôpital. Les autorités n’ont pas souhaité donner plus de détails.

 

La commission thaïlandaise a déclaré la semaine dernière qu’elle demanderait au ministre de la justice l’autorisation de rendre visite à Thaksin en personne à l’hôpital le 12 janvier.

 

Thaksin pourrait être éligible à une libération conditionnelle en février, car il aurait purgé un tiers de sa peine, aurait plus de 70 ans et souffrirait de plusieurs maladies sous-jacentes.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

1 COMMENTAIRE

  1. Ce qui est intéressant est de savoir qu’aucun pardon général pour les prisonniers n’a été accordé, contrairement à ce qui se passait du temps du Roi Rama IX ; évidemment, les choses se présentent autrement pour un personnage comme Thaksin. Il faut aussi savoir que des réductions automatiques de peine pour bonne conduite ne sont pas à l’ordre du jour dans ce pays !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus