Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – POLITIQUE : Les démocrates veulent légaliser les sex toys

THAÏLANDE – POLITIQUE : Les démocrates veulent légaliser les sex toys

Date de publication : 30/04/2023
1

Rachada Dhnadirek parti démocrate

 

Le parti démocrate thaïlandais s’est engagé à faire pression en faveur de la légalisation des sex toys, estimant qu’elle apporterait des avantages allant au-delà du plaisir sexuel.

 

Le parti a clairement exprimé sa position en faveur de l’établissement d’une industrie du jouet sexuel en Thaïlande, avec pour objectif principal de faire des jouets sexuels des produits sûrs pour les consommateurs, a déclaré la porte-parole adjointe du gouvernement, Rachada Dhnadirek, en sa qualité de membre de la direction du parti.

 

Elle a précisé que la Food and Drug Administration (FDA) et le Thai Industrial Standards Institute (TISI) contrôleraient la qualité et les normes de sécurité de ces produits s’ils devenaient légaux.

 

En légalisant les jouets sexuels, ces produits seront reclassés en tant que marchandises contrôlées et réglementées au lieu d’être classés comme interdits en vertu de la section 287 du code pénal, comme c’est le cas actuellement.

 

Si les sex toys deviennent des produits contrôlés, les consommateurs âgés de 18 ans et plus pourront les acheter librement.

 

Les sex toys sont reconnus comme des produits légaux dans de nombreux pays tels que le Japon, Singapour, l’Allemagne et la France, ce qui peut contribuer à générer des revenus substantiels.

 

En Thaïlande, une précédente proposition de légalisation des sex toys a suscité un débat entre partisans et opposants.

 

Bien que les jouets sexuels soient actuellement illégaux en Thaïlande, ils sont introduits en contrebande dans le pays en raison de la demande, a déclaré Mme Rachada, ajoutant que cela signifie que l’État perd une chance de percevoir des taxes, alors que certains fonctionnaires corrompus exigent des pots-de-vin.

 

Les jouets sexuels contribueraient également à réduire les cas de criminalité sexuelle et à éviter à certains couples mariés d’envisager le divorce en raison d’un déséquilibre entre leurs désirs sexuels.

 

Environ 4 000 cas de viols sont enregistrés chaque année, alors que le nombre réel de viols serait d’environ 30 000 par an, a-t-elle déclaré, citant les statistiques officielles et les résultats d’une étude qui a révélé que 87 % des viols ne sont pas signalés aux autorités.

 

Le marché mondial des jouets sexuels a connu une croissance annuelle de 7 % depuis 2019, générant plus de 300 milliards de bahts par an, a-t-elle déclaré, citant une étude britannique.

1 COMMENTAIRE

  1. En espérant que cette information soit un bon départ pour les chroniques sulfureuses et inspirées de Mr Patrick Chesnaux … A noter, toutefois, que s’agissant des perspectives d’exportation de ces objets en occident, il faudra tenir compte des répercussions de la religion de la déconstruction et de l'”éveil” … de là à imposer un usage obligatoire des dits objets et à leur consacrer un culte exclusif et à “criminaliser” les anciennes pratiques désormais qualifiées de périméees, plus de ” contre-nature” … n’est pas de la “science fiction”. A lire “le capitalisme woke” de Anne De Guigné, 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus