Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAILANDE – SOCIETE: ACACIA : un centre qui pousse, qui pousse

THAILANDE – SOCIETE: ACACIA : un centre qui pousse, qui pousse

Journaliste : Ch. C.
La source : Gavroche
Date de publication : 13/06/2018
0

Acacia, qui accueille déjà près de 200 enfants de 1 à 6 ans sur ses deux centres, à Sathorn et Sukhumvit, annonce pour la rentrée l’ouverture d’une grande section de maternelle à Sathorn. « La particularité de notre école est qu’elle suit à la fois le cursus du système anglais et celui du système français. Un jour en français, un jour en anglais », précise Christophe Galian, le directeur du centre.

 

Autre nouveauté : des activités périscolaires seront proposées après les classes, telles que la musique, la danse, le théâtre, le yoga, le dessin ou encore le football, ainsi que des camps de vacances de deux semaines en juillet et en août. « Nous sommes aussi en train de mettre en place un partenariat avec le centre Etudia dès la rentrée, pour dynamiser l’apprentissage des langues, entre autres de l’anglais pour les 4-11 ans et les préparer aux examens de Cambridge », précise Christophe Galian.

 

Cet astrophysicien de formation d’origine toulousaine se passionne après ses études pour l’apprentissage des langues lors d’un voyage humanitaire en Asie. Après avoir travaillé au Vietnam à l’Alliance Française et comme conseiller pédagogique pour l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), il ouvre à Bangkok en 2008 Acacia Sathorn et en 2012 Acacia Sukhumwit.

 

Mettant le bilinguisme au coeur de sa pédagogie, son regard de linguiste s’appuie sur des études du cerveau montrant que le très jeune enfant a la capacité d’assimiler non seulement tous les phonèmes de différentes langues, mais aussi de développer une seule zone du cerveau par langue, dont l’apprentissage se fait en simultané.

 

A la rentrée de septembre, une école Acacia ouvrira à Hanoï. « La communauté française comprend environ deux mille personnes, précise Christophe Galian. Certes, le potentiel pouvait paraître plus important à Ho-Chi-Minh Ville, mais la concurrence aussi. L’étude de marché a montré un réel besoin à Hanoï, et tout s’est enchaîné très vite ».

 

Ch. C. (http://www.gavroche-thailande.com)

 

centre-acacia.com

Article publié dans le magazine Gavroche de juin, n°284, disponible ici

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus