Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil THAILANDE – SOCIETE : Les Harley Davidson vont vrombir à Rayong

THAILANDE – SOCIETE : Les Harley Davidson vont vrombir à Rayong

Journaliste : Richard Werly
La source : Gavroche
Date de publication : 30/08/2018
0

Le bruit vous est déjà familier. Sur les routes thaïlandaises, comme la fameuse route 12 entre Phitsanuloke et Phetchabun, il n’est pas rare de voir les bikers siamois au guidon de leurs Harley Davidson toiser les automobilistes du regard avant de mettre les gaz. Or le fameux bruit des cylindrées américaines va se faire de plus en plus entendre. Une nouvelle unité de production de ces motos américaines mythiques va prochainement ouvrir dans la province de Rayong, épicentre du projet industriel de l’Eastern Economic Corridor (EEC). L’usine est principalement destinée au marché local.

 

Loïc Grasset, correspondant du Journal du Dimanche en Thaïlande, en raconte le futur menu dans le quotidien français. « C’est un immense rectangle de béton anthracite au toit ourlé d’une couronne de bois sienne brûlé et protégée par une double rangée d’épais grillages et une armée de cerbères peu avenants. De l’extérieur, on entend le brouhaha des postes à souder et des marteaux-piqueurs…», décrit le journaliste qui s’est rendu sur place.

 

Une usine assurée d’agiter le débat économique aux Etats-Unis où Donald Trump s’est fendu d’un tweet pour réclamer que toutes les Harley demeurent « Made in USA ». « Une Harley Davidson ne devrait jamais été construite dans un autre pays. Jamais », a tweeté le locataire de la Maison Blanche.

 

Officiellement, l’usine de Rayong assemblera les motos commandées par les acheteurs locaux. Selon nos informations recueillies auprès de Thata Siribodhi, en charge des ventes à la concession Harley Davidson de Pattaya, l’usine thaïlandaise devrait produire les modèles « Forty-Eight » 1200 Custom, Iron 883 Superlow, Breakout 114, Fatboy 114 and Street Bob. Avec un prix de vente pour la clientèle inférieur d’environ 25% au coût actuel sur le marché local.

 

En 2013, un reportage du Gavroche racontait la mania thaïlandaise pour les Harley. « Le chopper connaît depuis quelques années un essor remarquable avec l’engouement d’une clientèle thaïe aisée et son extension à d’autres modèles de grosses cylindrées. Les clubs de bikers se multiplient jusqu’aux confins du royaume », expliquait notre reporter qui ajoutait : « Comme pour tant d’autres manies occidentales, la Thaïlande aurait donc intégré le chopper et son folklore pour en dissoudre la face nauséabonde et ne conserver que les bon côtés ». Donald Trump appréciera…

 

Richard Werly (www.gavroche-thailande.com)

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus