Home Accueil THAÏLANDE – TOURISME : Les visiteurs chinois libérés des obligations de quarantaine

THAÏLANDE – TOURISME : Les visiteurs chinois libérés des obligations de quarantaine

Journaliste : Rédaction Date de publication : 29/12/2022
4

touristes chinois

 

La Chine va supprimer les mesures de quarantaine pour les visiteurs en provenance de l’étranger à partir du 8 janvier, ce qui pourrait changer la donne pour l’industrie touristique thaïlandaise.

 

Les autorités sanitaires chinoises ont annoncé cette mesure lundi 26 décembre, après près de trois ans de restrictions aux frontières en cas de pandémie, qui ont empêché les touristes de quitter le pays. La Chine était le plus grand marché étranger du tourisme thaïlandais avant que la pandémie ne frappe en 2020.

 

La Commission nationale de la santé de Chine (NHC) a ajouté que les voyageurs n’auraient besoin que d’un test PCR effectué 48 heures avant le vol pour entrer en Chine.

 

Les restrictions limitant le nombre de vols internationaux seront également abolies.

 

Ces mesures prendront effet à partir du 8 janvier, date à laquelle le Covid-19 sera déclassé de la classe A des maladies infectieuses de premier rang à la classe B.

 

“C’est une bonne nouvelle pour l’industrie touristique thaïlandaise, qui dépend fortement des touristes chinois”, a déclaré une source de la SET. “En 2019, avant la pandémie, environ 11 millions de touristes chinois ont visité la Thaïlande, soit 27% du total de près de 40 millions d’arrivées étrangères.”

 

La Thaïlande peut désormais s’attendre à un afflux de touristes en provenance de Chine à l’occasion du Nouvel An chinois, le 22 janvier.

 

 

4 Commentaires

  1. Bonjour Gavroche
    Et bonne année à tout votre équipe.
    Savez-vous si la Thaïlande a l’intention de mettre en place des contrôles-test Covid pour les voyageurs venant de Chine ?
    Merci,

    • Cher lecteur, un grand merci de votre question. Le ministre de la santé publique n’a pas à cet instant déclaré une procédure spécifique pour l’accueil en Thaïlande des voyageurs provenant de Chine. Bien cordialement.

      • Merci pour votre réponse…qui me fait craindre que la Thaïlande mette en avant les intérêts économiques des recettes touristiques générées par les voyageurs chinois au profit de la protection sanitaire de ses compatriotes !
        Dans ces conditions, je me verrais dans l’obligation d’annuler mon prochain déplacement vers la Thaïlande…et ne serais peut-être pas le seul européen à faire de même !
        Une recette en remplace une autre…
        Bien à vous,

  2. Dans un communiqué de presse diffusé samedi dernier, ACI Europe a exprimé ses regrets concernant les actions d’un certain nombre de pays au sein de l’UE et dans le monde pour avoir imposé unilatéralement des exigences de voyage liées à la santé, notamment des tests de dépistage avant le départ ou à l’arrivée des voyageurs en provenance de Chine.

    “Ces actions unilatérales sont en contradiction avec toute l’expérience et les preuves acquises au cours des trois dernières années. L’inefficacité des restrictions sur les voyages internationaux pour prévenir la propagation du COVID-19 et de ses multiples variants préoccupants a été reconnue sans équivoque par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS)”, indique le communiqué d’ACI Europe, cité par des médias français.

    “Tester les voyageurs en provenance de Chine et/ou imposer d’autres restrictions aux voyageurs en provenance de ce pays n’est ni scientifiquement justifié ni fondé sur les risques, comme l’a expressément déclaré ces derniers jours l’ECDC”, ajoute le communiqué.

    Selon Franceinfo, après l’Italie et l’Espagne, la France a imposé de nouvelles restrictions aux voyageurs venus de Chine. A partir de début janvier, un test négatif de moins de 48 heures à la COVID-19 sera exigé au départ pour les passagers en provenance de Chine. Dès le 1er janvier, le masque sera obligatoire à bord de l’avion, et des tests PCR aléatoires seront réalisés pour les voyageurs chinois arrivés en France. Ces précautions sont jugées injustifiées par l’ECDC, car le niveau d’immunité est élevé en Europe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus