Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil ASIE – COMMERCE: 2021, l’année qui va forcer l’Asie à se réinventer

ASIE – COMMERCE: 2021, l’année qui va forcer l’Asie à se réinventer

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 29/12/2020
0

Après huit années de négociations difficiles, les représentants de 15 pays de la région Asie-Pacifique se sont réunis en décembre lors d’une réunion virtuelle pour signer un nouvel accord de libre-échange gigantesque: le partenariat économique régional global. Ce partenariat, qui regroupe les dix membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, ainsi que le Japon, la Chine, la Corée du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, couvrira environ 30 % de la population mondiale et du PIB, ce qui en fera le plus grand bloc commercial du monde.

 

Bien que ses règles commerciales et ses dispositions en matière d’accès au marché n’aient pas la même portée que l’autre principal accord multilatéral dans la région, l’Accord global et progressif pour le partenariat transpacifique, ou CPTPP, le RCEP devrait encore jouer un rôle important dans les efforts déployés par les pays asiatiques pour sortir de l’épave économique de la pandémie de COVID-19.

 

Stimulation des investissements

 

Un certain nombre de fonctionnaires et de commentateurs ont fait valoir que, parallèlement à la stimulation attendue du commerce et des investissements, le RCEP favorisera de meilleures relations globales entre ses signataires.

 

Dans ses remarques publiques, quelques jours après avoir participé à la signature de l’accord, le ministre indonésien des affaires étrangères, Retno Marsudi, a parlé de l’accord comme d’un signe d’espoir pour “un monde où il y aurait plus de coopération et moins de rivalités”.

 

Lors du même événement, l’homologue chinois de M. Marsudi, Wang Yi, a déclaré que les membres du RCEP avaient envoyé “un message clair de leur engagement commun en faveur de l’ouverture et de la coopération”.

 

Wendy Cutler, une ancienne négociatrice commerciale américaine de haut niveau sous l’administration Obama, a noté les “impacts géopolitiques” qui résulteraient probablement de l’union d’un groupe de 15 pays différents “indépendamment de leurs différences et de leurs différends avec d’autres parties de la région”. Vraiment ?

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus