Free Porn
xbporn

1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
yasbetir1.xyz
winbet-bet.com
1kickbet1.com
1xbet-ir1.xyz
hattrickbet1.com
4shart.com
manotobet.net
hazaratir.com
takbetir2.xyz
1betcart.com
betforwardperir.xyz
betforward-shart.com
betforward.com.co
betforward.help
betfa.cam
2betboro.com
1xbete.org
1xbett.bet
romabet.cam
megapari.cam
mahbet.cam
1xbetgiris.cam
betwiner.org
betwiner.org
1xbetgiris.cam
1xbet
1xbet
alvinbet.site
alvinbet.bet
alvinbet.help
alvinbet.site
alvinbet.bet
alvinbet.help
1xbet giris
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
betwinner
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
1xbet
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
یاس بت
وین بت
وان کیک بت
هتریک بت
manotobet
حضرات بت
takbet
بتکارت
آلوین بت
ریتزو بت
alvinbet
بت فا
betboro
romabet
megapari
mahbet
سایت بت فوروارد
اونجا بت
betboro.us
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
betcart
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی

Home Accueil ASIE – GÉOPOLITIQUE : Croire (encore) dans la diplomatie multilatérale

ASIE – GÉOPOLITIQUE : Croire (encore) dans la diplomatie multilatérale

Date de publication : 22/07/2023
0

Nations Unies

 

Ioan Voicu en est convaincu : la diplomatie multilatérale demeure un facteur clé du développement, des droits de l’homme, de la paix et de la sécurité dans le monde. Elle est devenue une nécessité visible à la lumière des changements géopolitiques mondiaux. Il nous explique pourquoi dans cette chronique. 

 

Du 17 au 21 juillet, une réunion diplomatique importante a eu lieu à New York au siège des Nations Unies. Le nom officiel de la réunion en français était “Débat de haut niveau”, y compris la réunion ministérielle de trois jours du forum politique de haut niveau pour le développement durable organisé sous les auspices du Conseil économique et social. Cette réunion revêt une signification particulière pour les États membres de l’ASEAN et les lecteurs de Gavroche méritent d’en être informés.

 

Il faut tout d’abord rappeler qu’en 2015, 193 États se sont engagés à l’unanimité en faveur du Programme de l’ONU de développement durable à l’horizon 2030 – un plan d’action pour aider la marche du monde vers la paix, la prospérité et la dignité pour tous.

 

Quelle est la situation aujourd’hui ?

 

Selon l’estimation du Secrétaire général de l’ONU, “À mi-chemin de l’échéance de 2030, le monde est terriblement mal parti”. L’état d’avancement de la réalisation des Objectifs de développement durable dresse un tableau très sombre.Près d’un tiers de cibles des Objectifs sont au point mort ou enregistrent une régression. Les inégalités béantes persistantes. La faim a atteint à nouveau les niveaux de 2005. Au rythme actuel, il faudra encore 300 ans pour parvenir à l’égalité des genres.

 

De plus, selon la même estimation, la pandémie de COVID-19, une crise climatique en pleine expansion, des conflits généralisés et l’invasion de l’Ukraine par la Russie ont entraîné des progrès fragiles et limités.

 

La conclusion est réaliste : Le manque d’ambition, le sentiment d’urgence et la solidarité ont fait défaut. La promesse de 2030 risque de nous éviter,ce qui sèmera la désillusion, la méfiance et le ressentiment, mettra en danger la planète, trahira les femmes et les filles, et privera d’avenir et d’espoir des millions de personnes. Dans notre monde dangereux et divisé, aucun pays ne peut se permettre un tel résultat.

 

Quelle est la position de l’ASEAN sur ces questions ?

 

Malheureusement, les grands médias se sont montrés assez discrets sur ce rendez-vous diplomatique d’intérêt universel. Nous nous appuierons donc sur les documents de l’ONU diffusés par le Secrétariat de l’ONU en mettant l’accent sur l’ASEAN, en présentant en détail les avis de cette institution régionale qui peuvent être utiles également sur d’autres zones géographiques.

 

Hon. Eduardo Jose A. De Vega, Sous-secrétaire du Département des affaires étrangères des Philippines, prenant la parole au titre du point de l’ordre du jour « Construire une dynamique vers le Sommet des ODD 2023 : Transformation pour accélérer la mise en œuvre des ODD » a prononcé une déclaration au nom des dix États membres de l’ASEAN.

 

À son avis, l’ASEAN continue de renforcer son engagement à redoubler d’efforts pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD), afin de réaliser la Vision 2025 de l’ASEAN qui complète l’Agenda 2030 pour le développement durable, dans ses principes communs et valeurs du développement centré sur les personnes à ne laisser personne de côté.

 

L’ASEAN réaffirme son attachement à l’avancement de la coopération pour le développement durable dans la région, entre autres, grâce à la  mise en œuvre de la feuille de route des complémentarités (2020-2025), les travaux du Centre d’études et de dialogue sur le développement durable de l’ASEAN et l’intégration et la mise en œuvre des perspectives de l’ASEAN sur l’Indo-Pacifique (AOIP).

 

Dans ce contexte, il a été fait mention de la convocation du 2e dialogue ministériel de l’ASEAN sur l’accélération des actions pour atteindre les objectifs de développement durable et du 7e dialogue de réflexion de haut niveau  qui se sont tenus le 31 mars 2023, qui sont d’importantes plateformes d’échange pour l’ASEAN des meilleures pratiques et  pour discuter des moyens d’améliorer la coopération et d’accélérer la réalisation des ODD dans la région.

 

En ce qui concerne l’avenir, l’orateur mentionné ci-dessus a déclaré que l’ASEAN attend avec impatience la vision post-2025 de la communauté de l’ASEAN, l’approche complémentaire pour trouver une synergie avec le programme de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030 et qu’elle continuera d’être mise à jour et renforcée, notamment en développant un agenda vert de l’ASEAN, pour s’assurer que le développement durable est au cœur du processus de construction de la communauté de l’ASEAN.

 

Une évaluation générale importante a été formulée, selon laquelle il y a un élan de croissance continu dans la région en dépit d’être confronté à divers défis. Plus précisément, l’économie de l’ASEAN devrait atteindre une croissance de 4,7 % en 2023 et de 5,0 % en 2024, propulsée par une forte consommation intérieure, des exportations nettes et une reprise accélérée des services. L’ASEAN s’est engagée à parvenir à une croissance économique régionale équitable, inclusive et durable dans un contexte de crises multidimensionnelles, et à faire en sorte que l’ASEAN reste crédible et pertinente pour les gens, la région et le monde, tout en continuant d’être l’épicentre de la croissance et de la prospérité de la région.

 

Dans le domaine de l’intégration, l’ASEAN s’est engagée à poursuivre l’approfondissement de ce processus, à renforcer le commerce et les investissements intra-ASEAN, à renforcer la connectivité de la chaîne d’approvisionnement et à améliorer la mise en œuvre du Plan directeur de la Communauté économique de l’ASEAN 2025 pour parvenir à une économie intégrée, compétitive, connectée et résiliente , durable et inclusive, en mettant un accent particulier sur la réduction de l’écart de développement entre ses États membres.

 

En référence concrète à la mise en œuvre des ODD, l’ASEAN a souligné l’importance, entre autres, des éléments suivants, énumérés comme tels ci-dessous :

 

a.Promotion du développement rural et de l’éradication de la pauvreté dans la région, et nécessité d’accélérer la transformation rurale. Il y a un engagement à établir le réseau des villages de l’ASEAN pour établir une plate-forme de collaboration entre les villages et également avec des partenaires externes et le secteur privé.

 

b. Sécurité énergétique durable grâce à une interconnectivité renforcée et à une transition énergétique accélérée.

 

c. Une transformation numérique accélérée et la réduction de la fracture numérique, avec une approche centrée sur l’humain, sûre, sécurisée et adaptée aux besoins des utilisateurs finaux et des différentes parties prenantes.

 

d. Rôle accru des MPME dans l’ASEAN et l’économie mondiale, en offrant des opportunités et un accès équitables grâce au renforcement des capacités et à la transformation numérique.

 

e. La durabilité comme appel universel à mettre fin à la pauvreté, à protéger la planète et à améliorer les moyens de subsistance des personnes. Les normes harmonisées de l’ASEAN, à cet égard, soutiennent la réalisation de l’Agenda 2030 car elles permettent les trois dimensions de la durabilité (sociale, économique et environnement), ce qui est essentiel pour les États membres de l’ASEAN afin de réduire les coûts et d’accroître la productivité et l’efficacité.

 

f. Des systèmes de santé renforcés, résilients et réactifs, comme prévu dans le Blueprint de l’ASEAN. Cette organisation continuera l’initiative One Health, notant les effets dévastateurs et multidimensionnels de la pandémie de COVID-19, ainsi que d’autres maladies infectieuses émergentes et réémergentes, notamment les zoonoses, la résistance aux antimicrobiens  et l’impact croissant d’autres défis liés au changement climatique sur les vies humaines et les moyens de subsistance.

 

g. Accès équitable à la protection sociale pour tous grâce à la mise en œuvre de la Déclaration de l’ASEAN sur la transférabilité des prestations de sécurité sociale pour les travailleurs migrants dans l’ASEAN, de la Déclaration de l’ASEAN sur les droits des enfants dans le contexte de la migration et de la Déclaration de l’ASEAN sur le renforcement de la protection sociale.

 

h. Une stratégie solide de réduction des risques de catastrophe et sa mise en œuvre holistique, des fronts politiques aux fronts opérationnels, en tant qu’élément clé des efforts collectifs visant à maintenir les progrès du développement durable.

 

i. Davantage d’investissements inclusifs, durables et résilients pour soutenir l’alignement du financement sur les ODD, en se concentrant entre autres sur l’investissement dans l’éducation pour faire face à la crise de l’apprentissage fondamental qui a été exacerbée par la pandémie, grâce à la mise en œuvre du plan de travail de l’ASEAN sur l’éducation 2021-2025.

 

j. Des engagements élargis et renforcés avec de multiples parties prenantes pour fournir le soutien nécessaire à la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation des progrès des ODD, notamment par le biais de la coopération sud-sud et triangulaire et de la participation de la société civile, des milieux d’affaires et des jeunes générations.

 

Conclusion

 

Il est également instructif de rappeler l’attitude de l’ASEAN sur certains aspects politiques et diplomatiques liés au développement durable.

 

L’ASEAN réaffirme son soutien au renforcement du multilatéralisme, avec l’ONU en son centre, en renforçant les principes de la Charte des Nations Unies, en veillant à ce que personne ne soit laissé pour compte et en promouvant des partenariats mutuellement bénéfiques avec l’ONU.

 

Pour l’ASEAN, le développement durable représente un domaine de coopération gagnant-gagnant, car chaque pays a tout à gagner des avantages du développement durable et d’une planète vivable. L’ASEAN réitère son engagement à renforcer encore la coopération constructive dans ce domaine avec ses partenaires extérieurs, conformément aux perspectives de l’ASEAN sur l’Indo-Pacifique.

 

À cet égard, l’ASEAN attend avec intérêt les résultats concrets et fructueux du Sommet des ODD et des réunions de haut niveau sur les questions liées à la santé, y compris la couverture sanitaire universelle à l’ONU en septembre de cette année, et les préparatifs efficaces pour le Sommet de l’Avenir en 2024.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus