test
Home Accueil BIRMANIE – CONFLIT : L’État Kayah à son tour happé par la guerre

BIRMANIE – CONFLIT : L’État Kayah à son tour happé par la guerre

Date de publication : 01/06/2024
0

 

Des combats ont éclaté récemment autour de Loikaw, la capitale de l’État Karenni (Kayah), alors que la junte birmane tente de reprendre le contrôle de cette ville assiégée par les forces anti-régime depuis novembre 2023.

 

Selon les opposants, des troupes birmanes provenant des cantons de Hsihseng et Pinlaung, situés dans le sud de l’État Shan, ont atteint le village de Kayan Tha Yar, à environ 10 km au sud de Loikaw, sur la route Loikaw-Hsihseng. Les forces du régime cherchent à s’emparer de Loikaw, une ville stratégique se trouvant à la jonction de plusieurs routes importantes.

 

Les combats se sont intensifiés ces derniers jours, avec des échanges de tirs nourris près de l’entrée de Loikaw. Les forces de la junte birmane, mieux équipées, semblent avoir l’avantage sur les groupes anti-régime, qui ont déclaré battre en retraite.

 

Malgré l’offensive du régime, les forces anti-régime, principalement composées de la Force de défense des nationalités karenni (KNDF) et de ses alliés, contrôlent toujours environ 80% de Loikaw. Le régime birman conserve cependant le contrôle de certaines zones stratégiques de la ville, notamment le commandement militaire, la prison, l’université et certaines zones résidentielles.

 

La plupart des habitants de Loikaw ont fui les combats, craignant pour leur sécurité. Le régime birman a exhorté les habitants et le personnel administratif à retourner dans la ville, dans le but de restaurer son administration. Cependant, cet appel n’a pas été suivi d’effet, les populations craignant pour leur vie face à la violence croissante.

 

L’État de Kayah est l’un des plus durement touchés par le conflit birman depuis le coup d’État militaire de février 2021. Malgré l’offensive du régime à Loikaw, quatre autres villes de l’État restent sous le contrôle des forces anti-régime.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus