Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil BIRMANIE – DIPLOMATIE : L’Union européenne au secours de l’émissaire de l’ASEAN

BIRMANIE – DIPLOMATIE : L’Union européenne au secours de l’émissaire de l’ASEAN

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 14/10/2021
0

 

À la veille du sommet de l’ASEAN qui se tiendra le 26 octobre, l’Union européenne réaffirme qu’elle soutient fermement les efforts déployés par l’ASEAN pour trouver une solution pacifique à la crise actuelle et souligne la nécessité pour la Birmanie de mettre en œuvre rapidement et fidèlement le consensus en cinq points, afin d’engager un processus de désescalade et de retour à la démocratie.

 

L’UE s’est félicitée de la nomination de l’envoyé spécial de la présidence de l’ASEAN, le ministre des Affaires étrangères II du Brunei Darussalam, M. Erywan Yusof, et se tient prête à soutenir pleinement l’envoyé spécial pour faciliter un dialogue constructif et sans exclusive avec toutes les principales parties prenantes, dans toutes les régions du pays, et en partenariat avec l’envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies.

 

Consensus en cinq points de l’ASEAN

 

L’Union européenne appelle la Birmanie à s’engager de manière constructive avec l’envoyé spécial de l’ASEAN pour mettre en œuvre pleinement et complètement le consensus en cinq points de l’ASEAN. Elle insiste sur la nécessité pour l’armée de faciliter les visites régulières de l’envoyé spécial de l’ASEAN en Birmanie et de permettre à celui-ci de s’entretenir librement avec toutes les personnes qu’il souhaite rencontrer.

 

L’Union européenne souligne qu’un dialogue politique digne de ce nom doit inclure toutes les parties prenantes, notamment le Comité représentant le Pyidaungsu Hluttaw (CRPH), le gouvernement d’unité nationale (NUG), les groupes ethniques, les partis politiques et les autres forces favorables à la démocratie qui s’engagent à œuvrer en faveur d’une résolution pacifique de la crise actuelle. Seul un dialogue véritablement ouvert à tous, dès le départ, peut garantir un avenir pacifique et durable en Birmanie.

 

Escalade du conflit armé

 

L’Union européenne est profondément préoccupée par l’escalade du conflit armé, par le déploiement important des forces armées dans les zones rurales et par l’augmentation des affrontements, qui font des victimes parmi les civils et provoquent des déplacements, et elle demande qu’il soit mis fin immédiatement à la violence et que les droits de l’homme soient pleinement respectés. L’Union européenne soutient fermement le peuple du Myanmar/Birmanie et réitère son appel en faveur de la libération immédiate et inconditionnelle du président Win Myint, du conseiller d’État Aung San Suu Kyi et de toutes les personnes détenues dans le cadre du coup d’État, de l’instauration d’un véritable dialogue politique et du retour pacifique du pays sur la voie de la démocratie. Cet objectif ne peut être atteint qu’en respectant la volonté de l’écrasante majorité de la population du pays.

 

Assistance humanitaire

 

L’Union européenne continuera à fournir une assistance humanitaire, conformément aux principes d’humanité, de neutralité, d’impartialité et d’indépendance, y compris une aide d’urgence pour contenir l’épidémie de COVID-19 dans le pays. Elle demande instamment aux autorités militaires d’assurer un accès rapide, sûr et sans entrave à toutes les personnes déplacées et aux personnes dans le besoin, notamment en garantissant la sécurité du personnel humanitaire et sanitaire. L’UE est prête à coopérer avec les partenaires internationaux, y compris le Centre de coordination de l’aide humanitaire de l’ASEAN, pour fournir cette aide.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus