Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil BIRMANIE – POLITIQUE : Dans l’État Chin, l’armée birmane pratique le pire de la terre brûlée

BIRMANIE – POLITIQUE : Dans l’État Chin, l’armée birmane pratique le pire de la terre brûlée

Journaliste : Rédaction
La source : Radio free Asia
Date de publication : 30/10/2021
0

état Chin maison brûlée

 

Les troupes de la junte birmane ont détruit plus de 60 maisons civiles et une église au cours de mois d’opérations de terre brûlée dans l’État de Chin, une région occidentale où les combats entre la junte et les organisations ethniques armées font rage depuis le coup d’État du 1er février, selon les statistiques de Radio free Asia.

 

Le 18 septembre, les militaires se sont déchaînés dans le canton de Thantlang, détruisant 19 maisons. Entre le 13 et le 25 octobre, les soldats de la junte ont incendié 42 maisons et une église dans la commune voisine de Falam, dans certaines parties des villages de Talang Ron et Tal, et dans tout le village de Rialti.

 

Des témoins ont dit avoir vu les militaires non seulement brûler des maisons, mais aussi les piller et tuer des animaux de ferme. Environ 900 habitants de sept villages ont fui dans la forêt profonde pour échapper à l’assaut.

 

Fuir la guerre

 

“La construction d’une maison coûte plus de 10 millions de kyats (5 572 dollars américains). Nous avons tout mis, toutes nos économies, dans la construction d’une maison selon nos traditions chin, il sera donc très difficile de reconstruire alors que nous fuyons la guerre, que nous n’avons pas d’argent et pas assez de nourriture pour manger”, a déclaré un habitant qui a fui le village de Tal au service birman de RFA.

 

“Maintenant, nous n’avons plus de maison dans le village à cause de l’incendie. Devons-nous simplement vivre dans notre hutte dans la forêt ? Je ne sais plus quoi faire. Tout le monde est en larmes”, a déclaré le villageois de Tal.

 

Bien que l’armée ait nié être à l’origine de ces incendies, des sources ont déclaré à RFA que les soldats de la junte étaient les seuls coupables possibles.

 

“Ils étaient les seuls dans notre village car tout le monde avait déjà fui. S’ils n’ont pas brûlé les maisons, qui l’a fait ?” a déclaré au service birman de RFA un habitant du village de Talang Rong, qui a refusé d’être nommé pour des raisons de sécurité.

 

Les incendies criminels d’octobre ont eu lieu juste après l’arrivée d’importants renforts militaires dans la région, le 9 octobre. Les soldats ont ouvert le feu sur tous les villages situés le long de la route Kalemyo-Falam-Hakha, une autoroute qui relie cette partie de l’État Chin à la partie sud de la région de Sagaing.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus