Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Cialis
Cialis Fiyat
deneme bonusu
padişahbet
padişahbet
padişahbet
deneme bonusu 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet untertitelporno porno 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet سایت شرط بندی معتبر 1xbet وان ایکس بت
Home Accueil BIRMANIE – POLITIQUE: Le parti de l’armée refuse de reconnaitre les résultats des législatives

BIRMANIE – POLITIQUE: Le parti de l’armée refuse de reconnaitre les résultats des législatives

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 20/11/2020
0

Le principal parti d’opposition birman, aligné sur l’armée, a rejeté mercredi les résultats des élections législatives du 8 novembre comme “injustes”. Il réclame un nouveau vote, demande immédiatement rejetée par les autorités électorales.

 

Les résultats officiels des élections législatives birmanes du 8 novembre ne sont pas encore finalisés, mais la Ligue Nationale pour la démocratie, le parti au pouvoir d’Aung San Suu Kyi a déjà déclaré une victoire écrasante sur la base de ses propres chiffres à travers le pays.

 

Ces élections sont seulement les deuxièmes de l’histoire de la Birmanie depuis que le pays est sorti de la dictature de la junte en 2011.

 

Les observateurs ont déclaré que le vote s’était bien déroulé dimanche, mais ont critiqué le manque de transparence, la privation des droits de vote pour une partie de la population et les restrictions dues au coronavirus qui, selon eux, ont profité à la Ligue nationale pour la démocratie (NLD) d’Aung San Suu Kyi.

 

Une formation est toutefois allée plus loin en rejetant les résultats du vote. Il s’agit du Parti de l’Union pour la Solidarité et le Développement (USDP), connu pour représenter les intérêts de la «Tatmadaw», l’armée birmane. «Nous rejetons l’élection parce qu’elle était injuste», a déclaré son porte-parole Win Win Aung, alléguant que de nombreuses personnes inéligibles avaient voté. «Nous appelons la commission électorale à organiser une nouvelle élection en coopération avec l’armée dès que possible.”» Quelques dizaines de manifestants ont participé à une conférence de presse tenue par la Commission électorale de l’Union (UEC) dans la capitale Naypyidaw, exigeant également une nouvelle élection « libre et juste ».

 

Élection transparente

 

«Cette élection a été transparente», a riposté le porte-parole de l’UEC, Myint Naing. «Nous n’avons eu aucun parti pris … il a été mené équitablement, conformément à la loi.» Les observateurs ont largement approuvé le déroulement général des scrutins le jour même. En dépit de «quelques divergences … c’était pacifique et sans heurts», a déclaré Sai Ye Kyaw Swar Myint, chef de l’Alliance du peuple pour des élections crédibles (PACE), la plus grande organisation de surveillance du Myanmar.

 

Campagne en partie annulée

 

La campagne électorale avait été en grande partie annulée, mais les critiques affirment que la visibilité de Suu Kyi, au centre de la lutte nationale contre le virus, a donné à sa NLD un avantage sur les petits partis. Des milliers de partisans de la NLD sont descendus dans les rues de Yangon chaque soir depuis le vote pour célébrer, ignorant un verrouillage partiel lié à la pandémie de Covid-19.

 

Lors des dernières élections de 2015, la LND avait remporté cette élection, mais avait été contrainte par la constitution à un accord de partage du pouvoir difficile avec l’armée, qui contrôle trois ministères clés et un quart des sièges parlementaires.

 

La décision de l’UEC d’annuler les élections dans de nombreuses zones de minorités ethniques a laissé 1,6 million de personnes supplémentaires – sur un électorat de 37 millions – sans vote.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus