Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil CAMBODGE – POLITIQUE : La justice instrumentalisée pour éliminer Sam Rainsy

CAMBODGE – POLITIQUE : La justice instrumentalisée pour éliminer Sam Rainsy

Journaliste : Rédaction Date de publication : 20/03/2022
0

Sam Rainsy

 

Gavroche accueille régulièrement des tribunes de l’opposant cambodgien en exil Sam Rainsy. Normal, dans ce contexte de faire confiance à l’Agence France Presse pour relater la récente condamnation de ce dernier à 10 ans de prison. La peine a été prononcée jeudi 17 mars. Extraits de la dépêche publiée par l’AFP.

 

L’opposant historique cambodgien Sam Rainsy, en exil en France, a été condamné à Phnom Penh jeudi 17 mars par contumace à 10 ans de prison, accusé d’avoir tenté de renverser l’homme fort du pays, Hun Sen.

 

Il avait déjà été condamné il y a un an à 25 ans de détention dans le même dossier.

 

Co-fondateur du Parti du salut national du Cambodge (PSNC), il vit en France depuis 2015 pour échapper à des procès qu’il estime motivés par des considérations politiques.

 

En 2019, il avait tenté, en vain, de retourner au Cambodge, un projet perçu comme « une tentative de coup d’Etat » par les autorités.

 

150 opposants sont jugés dans le cadre de cette affaire, liés pour la plupart au PSNC, qui avait réalisé une percée aux élections de 2013 avant d’être dissous quatre ans plus tard.

 

Nombre d’entre eux sont poursuivis pour avoir partagé des messages sur les réseaux sociaux soutenant la volonté de Sam Rainsy de revenir dans le pays.

 

Six autres personnalités de l’opposition ont été condamnées à dix ans de prison et treize militants à trois ans et huit mois de détention. Un activiste a écopé d’une peine de cinq ans de prison avec sursis.

 

Human Rights Watch a condamné les verdicts, évoquant « une chasse aux sorcières qui discrédite à la fois le gouvernement cambodgien et les tribunaux du pays ».

Hun Sen, l’un des plus anciens dirigeants au pouvoir dans le monde, est à la tête du pays depuis 37 ans.

 

Il est visé par une procédure pour « trahison », accusé lui aussi d’avoir voulu renverser le gouvernement. Son procès est toujours en cours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus