Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil CAMBODGE – SOCIÉTÉ : Le gouvernement promet de reloger des milliers de familles du parc d’Angkor

CAMBODGE – SOCIÉTÉ : Le gouvernement promet de reloger des milliers de familles du parc d’Angkor

Date de publication : 31/05/2023
0

Angkor Vat Cambodge

 

Le gouvernement cambodgien va déplacer des milliers de familles supplémentaires du parc d’Angkor et a réservé plus de 800 hectares de terres dans trois communes voisines de Run Ta Ek où les villageois ont déjà été relogés.

 

Plus de 14 000 familles vivant dans le parc archéologique d’Angkor seront relogées, le gouvernement ayant réservé quelque 896 hectares pour la réinstallation.

 

Les terres allouées s’étendent sur trois communes – Peak Sneng, Svay Chek et Chup Tatrav dans le district d’Angkor Thom, province de Siem Reap.

 

Khan Mang, directeur administratif du bureau du district d’Angkor Thom, a déclaré que le gouvernement cambodgien a alloué les 896 hectares de terres pour développer une zone de réinstallation pour 14 000 autres familles qui quittent volontairement le parc d’Angkor.

 

Mang a déclaré qu’il s’agissait de la deuxième phase du plan de réinstallation après que le gouvernement ait fourni 514 hectares de terres dans la commune de Peak Sneng pour 3 500 familles. Quelques-unes sont déjà parties tandis que la plupart des autres devraient déménager le mois prochain.

 

Il a précisé que le site de relocalisation est situé au milieu du district d’Angkor Thom, où les autorités prévoient de construire des infrastructures telles que des routes, un système d’eau courante, une école, un hôpital et un marché. Peak Sneng se trouve à environ 19 km d’Angkor Wat.

 

Depuis octobre de l’année dernière, au moins 7 000 familles ont été relogées dans la zone de développement de Run Ta Ek, dans le district de Banteay Srey.

 

Ly Vannak, directeur de l’administration provinciale de Siem Reap, a déclaré que le site de relogement dans le district d’Angkor Thom était en train d’être agrandi pour accueillir un grand nombre de personnes qui squattent le parc d’Angkor.

 

En août 2022, une commission interministérielle dirigée par Chea Sophara, ministre de la gestion foncière, de l’urbanisme et de la construction, a lancé une campagne de grande envergure pour mesurer le parc d’Angkor et d’autres zones sous le contrôle de l’autorité nationale d’Apsara.

 

La campagne visait à démanteler les structures illégales à l’intérieur du parc d’Angkor et à demander aux résidents du parc d’Angkor de déménager volontairement dans la zone de développement de Run Ta Ek dans le district de Banteay Srey et dans la zone de développement de Peak Sneng dans le district d’Angkor Thom. Chaque famille s’est vu offrir un terrain de 20 mètres par 30 mètres.

 

La relocalisation a eu lieu après que l’UNESCO ait averti qu’Angkor Wat serait retiré de la liste du patrimoine mondial, car de nombreuses structures ont été construites illégalement dans le parc d’Angkor, en violation des principes de l’UNESCO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus