Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil Cambodge -Thaïlande : des échanges commerciaux en hausse, mais toujours des tensions

Cambodge -Thaïlande : des échanges commerciaux en hausse, mais toujours des tensions

Journaliste : Redaction
La source : Cambodge Soir Hebdo
Date de publication : 16/12/2012
0

Malgré la crise financière et économique mondiale, les résultats des échanges économiques entre les deux royaumes montrent une hausse significative.

 

C’est la nouvelle annoncée par le ministre du Commerce du Cambodge à l’occasion de la foire commerciale thaïlandaise qui s’est déroulée à Phnom Penh. Cham Prasidh, ministre du Commerce, a déclaré le 22 mars lors de l’ouverture de la foire commerciale thaïlandaise, que « les échanges commerciaux entre les deux pays ne cessent de progresser d’une année sur l’autre ». Le volume des échanges commerciaux s’élevait effectivement en 2008 à 2,1 milliards de dollars, soit une hausse de 52 % par rapport à l’année précédente. Le Cambodge a exporté vers la Thaïlande la valeur de 90 millions de dollars mais a importé l’équivalent de 2 milliards de dollars. «{italic}Malgré la crise financière qui touche la région et le monde entier, les échanges entre nos deux pays ne sont pas affectés{/italic}», a lancé Cham Prasiddh, ajoutant que le volume d’échanges commerciaux s’élevait seulement 1,4 milliards de dollars en 2007. La foire commerciale thaïlandaise a été organisée au Mondial center de Phnom Penh, du 22 au 26 mars. 124 entreprises ont participé à l’évènement, réparties sur 214 stands. Matériaux de construction, produits de beauté, alimentaires, vêtements, etc… étaient exposés au public cambodgien. «{italic}Je crois que ces produits circulent au Cambodge et séduisent de plus en plus la clientèle locale{/italic}», a ajouté le ministre du Commerce.

 

Toutefois,Preah Vihear, l’épine dans le pied des relations bilatérales fait parfois encore souffrir certains hommes politiques. Ainsi, le ministre thaïlandais des Affaires étrangères a dû se justifier auprès de ceux qui l’accusaient d’avoir «cédé du territoire» au Cambodge. La motion de censure qui le visait a été rejetée par 237 voix contre 184 et 12 abstentions. Le chef de la diplomatie thaïlandaise Kasit Piromya restera en poste, après le rejet de la motion de censure qui le visait, ainsi que le Premier ministre Abhisit Vejjajiva, et quatre autres membres du gouvernement thaïlandais.

 

Kasit Piromya était notamment accusé d’avoir « cédé du territoire » au Cambodge en ne s’opposant pas à la construction d’une route «sur le territoire thaïlandais», dans la zone contestée de Preah Vihear. Selon l’opposition thaïlandaise, cette attitude aurait été motivée par la volonté de voir Hun Sen assister au sommet régional de l’Asean, accueilli par la Thaïlande en février dernier.
Kasit s’est défendu en affirmant que le territoire n’avait pas été perdu, et a défendu son approche conciliante, indique une dépêche de l’Agence France Presse.

 

Outre son soutien apporté à l’Alliance du peuple pour la démocratie, responsable d’avoir bloqué l’aéroport international de Bangkok, Kasit a été également accusé par l’opposition d’avoir traité Hun Sen de «voyou» lors d’une émission de télévision le 14 octobre dernier, au moment de l’accrochage entre troupes cambodgiennes et thaïlandaises à Preah Vihear, indique le quotidien anglophone thaïlandais «The Nation». Selon l’opposition, cette sortie verbale aurait dû le disqualifier pour le poste de ministre des Affaires étrangères.

 

Comme pour les autres membres du gouvernement mis en accusation par l’opposition, la motion de censure à l’encontre de Kasit a été rejetée. Mais avec seulement 237 voix en sa faveur, le ministre des Affaires étrangères a obtenu moins de votes de confiance que les autres ministres, tous crédités de 246 voix de soutien au Parlement thaïlandais.

 

Cambodge Soir Hebdo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus