Free Porn
xbporn
Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Cialis
Cialis Fiyat
deneme bonusu
padişahbet
padişahbet
padişahbet
deneme bonusu 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet untertitelporno porno 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet سایت شرط بندی معتبر 1xbet وان ایکس بت pov leccata di figa
best porn 2025
homemade porn 2026
mi masturbo guardando una ragazza
estimare cost apartament precisă online
blonde babe fucked - bigassmonster
Home Asie Asean INDOCHINE – ENVIRONNEMENT : Les eaux du Mékong au plus bas jusqu’au delta

INDOCHINE – ENVIRONNEMENT : Les eaux du Mékong au plus bas jusqu’au delta

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 16/02/2021
0

Le niveau d’eau du Mékong entre la centrale hydroélectrique de Jinghong, dans la province chinoise du Yunnan, et le delta du Mékong au Vietnam est tombé à des niveaux inquiétants estime la Commission du Mékong (MRC). Ceci est du à la diminution des précipitations en amont, à l’exploitation hydroélectrique dans les affluents du Mékong, et aux restrictions de débit du barrage de Jinghong.

 

“Il y a eu des hausses et des baisses soudaines des niveaux d’eau immédiatement en aval du Jinghong et plus bas à Vientiane, ce qui a posé des difficultés aux autorités et aux communautés pour se préparer et réagir aux impacts éventuels” juge le Dr Winai Wangpimool, directeur du secrétariat de la Commission.

 

Observations mensuelles

 

Les observations mensuelles des précipitations de la MRC montrent que depuis novembre 2020, les précipitations ont été constamment inférieures à la moyenne, en baisse de 25 %.

 

Depuis la chute initiale au 1er janvier, le niveau des flux sortants à Jinghong du 1er au 7 janvier est resté stable à 785 m³/s, mais a progressivement augmenté pour atteindre 1 400 m³/s le 15 janvier, ce qui représente une hausse de 1,07 mètre du niveau de l’eau.

 

Le débit est ensuite descendu à 740 m³/s pendant la période du 15 au 23 janvier, avant de remonter à 990 m³/s le 29 janvier. Il a ensuite diminué progressivement pour atteindre 800 m³/s le 11 février.

 

Début janvier, le ministère chinois des ressources en eau a notifié aux quatre pays du Bas-Mékong que le débit de Jinghong serait limité à 1 000 m³/s du 5 au 24 janvier en raison de l’entretien des lignes de transmission du réseau électrique.

 

Notifications chinoises

 

La Chine s’est engagée à notifier à la MRC et à ses pays membres toute hausse ou baisse anormale du niveau ou du débit de l’eau du Mékong, et à fournir des informations pertinentes sur les facteurs qui pourraient conduire à des inondations soudaines.

 

Dans le courant du Mékong, de Nakhon Phanom, Mukdahan et Khong Chiam en Thaïlande, à Thakhek, Savannakhet et Pakse en RDP Lao, le niveau de l’eau est passé de 0,04 mètre à 0,08 mètres.

 

Plus en aval au Cambodge, les niveaux d’eau le long du Mékong à Stung Treng et Kratie a fluctué entre -0,02 m et 0,05 m. Toutefois, les niveaux restent supérieurs aux moyenne.

 

Les niveaux des rivières de Kompong Cham, Neak Luong, Bassac à Phnom Penh et Prek Kdam ont été en baisse constante et restent inférieures à leurs moyennes à long terme depuis début novembre.

 

La région du delta du Vietnam – de Tan Chau sur le Mékong et de Chau Doc sur le Bassac – est fréquemment influencée par les effets quotidiens des marées de la mer. Les niveaux d’eau aux deux stations ont fluctué en dessous et au-dessus de leurs moyennes à long terme depuis novembre de l’année dernière.

 

Remerciements à Jean-Michel Gallet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus