test
Home Accueil INDONÉSIE – ÉNERGIE : Grande négociation autour du charbon

INDONÉSIE – ÉNERGIE : Grande négociation autour du charbon

Journaliste : Rédaction Date de publication : 11/01/2023
0

G20 Bali

 

L’Indonésie, qui assurait l’année dernière la présidence du G20, a arraché une aubaine lors du sommet de Bali en signant un accord de 20 milliards de dollars, connu sous le nom de Partenariat pour une transition énergétique juste (JETP), afin d’aider le pays, le plus grand d’Asie du Sud-Est, à éliminer progressivement le charbon comme principale source d’énergie.

 

La moitié de ce montant sera supportée par les pays donateurs : Canada, Danemark, France, Allemagne, Italie, Japon, Norvège, États-Unis et Royaume-Uni, ainsi que l’Union européenne, tandis que l’autre moitié sera prise en charge par les institutions financières internationales.

 

Si le prêt représente un engagement louable des économies avancées à inciter leurs homologues en développement à passer à des sources d’énergie plus vertes, les conditions particulières de l’Indonésie devraient amener à se demander si le pays peut réellement tenir ses promesses en matière d’émissions de carbone. L’Indonésie est aujourd’hui l’un des plus grands exportateurs de charbon au monde. Les chiffres du premier trimestre de 2022 indiquent une augmentation de 35 % des exportations par rapport à l’année dernière. Le charbon est le principal produit d’exportation de l’Indonésie dans la catégorie des produits non pétroliers et gaziers.

 

L’exploitation du charbon est également une industrie dans laquelle de nombreux politiciens et membres de l’élite économique indonésienne sont fortement impliqués. Le projet Multatuli, une initiative indépendante de journalisme d’investigation, a publié en février de cette année un rapport détaillant la manière dont les propriétaires de mines de charbon se sont entendus avec les intérêts politiques en Indonésie, inventant le terme “oligarques du charbon”. Le rapport cite plusieurs personnes faisant partie de l’élite politique ou économique indonésienne – dans certains cas les deux – qui contrôlent l’industrie du charbon.

En 2020, les cinq plus grandes holdings charbonnières étaient aux mains d’Aburizal Bakrie (ancien ministre et politicien du Golkar), Fuganto Widjaja (les Widjaja sont l’une des familles les plus riches d’Indonésie), Sandiaga Uno (ancien candidat à la vice-présidence et actuellement ministre du tourisme et de l’économie créative), Edwin Soeryadjaya (l’une des personnes les plus riches d’Indonésie), Garibaldi “Boy” Thohir (frère d’Erick Thohir), Erick Thohir (actuel ministre des entreprises publiques et proche allié du président Joko Widodo), Agus Lasmono (22e sur la liste des plus riches d’Indonésie) et Low Tuck Kwong (qui figure également sur la liste des plus riches d’Indonésie).

 

Remerciements à Michel Prévot

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus