Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Cialis
Cialis Fiyat
deneme bonusu
padişahbet
padişahbet
padişahbet
Home Accueil THAÏLANDE – ÉCONOMIE : La banque centrale thaïlandaise mise sur la stabilité

THAÏLANDE – ÉCONOMIE : La banque centrale thaïlandaise mise sur la stabilité

Date de publication : 08/02/2024
0

Banque de Thaïlande

 

Le Comité de politique monétaire (MPC) de la Banque de Thaïlande a décidé de maintenir le taux d’intérêt directeur à 2,5 % lors de sa réunion du 7 février 2024. Cette décision était conforme aux attentes du marché, mais deux membres du MPC ont voté pour une réduction de 0,25 % du taux directeur.

 

Dans un communiqué, la commission a souligné que le taux directeur actuel soutient la stabilité macrofinancière, qui est vitale pour une croissance durable à long terme.

 

La majorité des membres ont donc préconisé le maintien du taux existant.

 

Cependant, deux membres ont exprimé leurs inquiétudes quant à une croissance potentielle plus faible attribuée à des défis structurels et ont voté en faveur d’une baisse du taux directeur.

 

Le comité a noté que l’économie thaïlandaise s’est déjà remise de la pandémie de COVID-19, mais que sa croissance reste inférieure et plus lente que celle de ses pairs régionaux. Ils ont prévu une croissance économique atone en 2024, principalement due à la faiblesse des exportations et de l’activité manufacturière. Cela résulte d’un affaiblissement de la demande mondiale et d’un ralentissement de la croissance chinoise.

 

En outre, les défis structurels, notamment le déclin de la compétitivité, entravent les exportations et le tourisme plus que prévu initialement.

 

Néanmoins, la demande intérieure continue de constituer un moteur économique solide, aux côtés du tourisme.

 

Le comité a observé que le ralentissement économique au quatrième trimestre et tout au long de 2023 a dépassé les attentes. Il a été marqué par la faiblesse des exportations, une diminution de l’activité manufacturière, une baisse des dépenses touristiques par habitant et une réduction significative des investissements publics.

 

Cette dynamique modérée en 2023 ouvre la voie à des perspectives de croissance plus prudentes pour 2024, qui devraient se situer dans une fourchette de 2,5 à 3 %.

 

Concernant l’inflation, le MPC a souligné qu’elle reste actuellement à un niveau faible et qu’elle devrait augmenter progressivement vers la fourchette cible de 1 à 3 %. Ce rythme plus lent que prévu est lié à des facteurs d’offre tels que les prix des produits alimentaires bruts et de l’énergie plus bas que prévu, ainsi qu’à l’extension des subventions gouvernementales.

 

La commission a précisé que les récents faibles chiffres de l’inflation ne signalent pas un déficit de la demande, car les baisses de prix sont spécifiques à certaines catégories de produits et l’inflation globale, hors subventions, reste positive.

 

Le MPC prévoit que l’inflation globale oscillera autour de 1 % en 2024 avant d’augmenter progressivement en 2025.

 

Les risques identifiés à surveiller pour l’inflation comprennent les conflits géopolitiques au Moyen-Orient affectant les prix de l’énergie, les impacts du changement climatique sur les prix agricoles et les subventions gouvernementales.

 

Concernant le baht, le MPC a noté un affaiblissement par rapport au dollar américain depuis le début de 2024, aligné sur les monnaies régionales et principalement influencé par les perspectives de politique monétaire de la Réserve fédérale.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus