Free Porn
xbporn
Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Cialis
Cialis Fiyat
deneme bonusu
padişahbet
padişahbet
padişahbet
deneme bonusu 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet untertitelporno porno 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet سایت شرط بندی معتبر 1xbet وان ایکس بت pov leccata di figa
best porn 2025
homemade porn 2026
mi masturbo guardando una ragazza
estimare cost apartament precisă online
blonde babe fucked - bigassmonster
Home Accueil THAÏLANDE – ÉCONOMIE : Pourquoi la reprise est-elle si lente malgré le retour du tourisme ?

THAÏLANDE – ÉCONOMIE : Pourquoi la reprise est-elle si lente malgré le retour du tourisme ?

Date de publication : 07/06/2024
0

thaï bahts

 

 

Malgré des signes encourageants, la reprise de l’économie thaïlandaise demeure plus lente que prévu, malgré le retour en force du tourisme. KKP Research maintient sa prévision de croissance du PIB à 2,6% pour 2024, malgré un premier trimestre meilleur que prévu.

 

L’économie thaïlandaise devrait bénéficier de trois soutiens majeurs au second semestre : la croissance du tourisme, la reprise partielle du secteur manufacturier et les dépenses gouvernementales.

 

Cependant, la reprise économique reste fragile et confrontée à des défis structurels importants. Trois facteurs clés freinent la croissance : le ralentissement du crédit qui entraîne une baisse de la consommation de biens durables, bien que la consommation de services ait augmenté ; les problèmes structurels dans le secteur manufacturier ; et la diminution de la valeur ajoutée manufacturière.

 

L’analyse de la situation économique ne doit pas se limiter au PIB. L’économie thaïlandaise présente des disparités de croissance importantes. Le secteur des services a mieux performé que le secteur industriel. La demande étrangère a augmenté plus rapidement que la demande intérieure. La croissance du secteur manufacturier est différenciée, avec de nombreuses industries toujours en dessous de leurs niveaux pré-COVID.

 

La Thaïlande reste l’un des pays à la reprise économique la plus lente de la région. Après une contraction de 6,1% en 2020, l’économie n’a enregistré qu’une croissance de 1,6%, 2,5% et 1,9% en 2021, 2022 et 2023 respectivement, bien en deçà de son potentiel antérieur de 3 à 3,5%.

 

KKP Research prévoit une meilleure croissance pour le second semestre grâce à trois facteurs : l’accélération des décaissements budgétaires des dépenses publiques retardées, le redressement partiel du secteur manufacturier, notamment l’agroalimentaire, et l’augmentation du nombre de touristes, avec un objectif de 35,2 millions de visiteurs contre 28 millions l’année précédente.

 

Malgré ces signes positifs, des changements structurels importants freinent la croissance. De nombreuses industries manufacturières thaïlandaises sont confrontées à des défis tels que l’évolution technologique et la demande mondiale, limitant leur potentiel de rebond. La reprise des exportations pourrait ne pas profiter pleinement à l’économie, car une partie des exportations ne fait que détourner les marchandises de Chine vers les États-Unis pour contourner les mesures protectionnistes. Le ralentissement des nouveaux prêts, conséquence d’un endettement élevé des ménages et d’une croissance lente des revenus, pourrait peser sur la consommation de biens durables.

 

La reprise thaïlandaise masque des disparités sectorielles importantes et des défis structurels persistants. Le pays doit s’attaquer à ces problèmes pour retrouver une croissance durable et inclusive.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus