Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – ÉCONOMIE : Tableau de bord de l’économie de la Thaïlande au 5 mai

THAÏLANDE – ÉCONOMIE : Tableau de bord de l’économie de la Thaïlande au 5 mai

Date de publication : 06/05/2024
0

Microsoft Thailande

 

Tenez-vous au courant avec Gavroche : explorez les moments marquants de l’actualité économique hebdomadaire en Thaïlande et suivez les événements clés qui influent sur son paysage économique.

 

Les exportations de mars ont chuté de -10,9 % en glissement annuel

En mars 2024, les exportations thaïlandaises ont totalisé 25,0 milliards de dollars, enregistrant une baisse de 10,9 % par rapport à l’année précédente, ce qui s’avère bien plus sévère que la prévision consensuelle de -4,0 %. Cette contraction est largement imputable à la base élevée établie l’année dernière, notamment dans le secteur des exportations industrielles qui ont chuté de -12,3 % sur un an, ainsi qu’à la forte diminution des exportations d’or (-75,0 % sur un an). En excluant l’or, la croissance totale des exportations aurait affiché un recul de -7,1 % sur un an. À l’échelle mensuelle, les exportations ont augmenté de +6,7 % par rapport au mois précédent. Cette hausse, bien que positive, est considérée comme modeste par rapport à la moyenne de mars des années précédentes (+22 % en glissement mensuel entre 2021 et 2023), principalement en raison de la nette diminution de la hausse saisonnière des exportations de disques durs (HDD). Sur les trois premiers mois de l’année, les exportations ont légèrement fléchi de -0,2 % sur un an, malgré les chiffres positifs enregistrés au cours des deux premiers mois.

 

La balance commerciale a enregistré un déficit de -1,163 Md$US

La balance commerciale a continué d’afficher un déficit de -1,2 milliard de dollars, contre un consensus de marché de +1,0 milliard de dollars et un déficit de -0,6 milliard de dollars le mois dernier. Cet écart commercial croissant résulte principalement d’une augmentation notable des importations. La hausse des prix du pétrole et des importations de carburants a principalement contribué à cette hausse, avec une hausse de +38,3% sur un an, contrastant fortement avec la baisse de -22,9% sur un an en février. Par ailleurs, les importations de biens d’équipement ont maintenu une croissance robuste mais à un rythme plus lent de 11,4% par rapport aux +25,6% du mois dernier. Les importations de produits de consommation ont commencé à baisser de -6,8% sur un an.

 

Ralentissement du tourisme et des services

En mars, les flux de touristes étrangers ont connu un repli, avec une baisse corrigée des variations saisonnières de -6,9 % par rapport au mois précédent, tandis que les recettes touristiques ont enregistré un recul de -10,1 % sur la même période, bien que la tendance à la reprise se maintienne. Ce repli s’explique par la diminution du nombre de touristes chinois, suite à une forte affluence pendant la période du Nouvel An chinois en février, ainsi que par le déclin des visiteurs musulmans à l’approche du mois de Ramadan. En conséquence, l’indice de production des services a accusé une baisse de -2,0 % par rapport au mois précédent, en raison du ralentissement de l’activité dans le secteur de l’hôtellerie, de la restauration, des transports, ainsi que dans les services associés à l’industrie manufacturière.

 

Ralentissement de la consommation

En mars, l’économie thaïlandaise a marqué un ralentissement par rapport au mois précédent dans la plupart de ses secteurs. La consommation privée a enregistré une baisse globale de -0,8 % par rapport au mois précédent, touchant toutes les catégories. Notamment, la consommation durable a connu une chute significative de -7,3 % par rapport au mois précédent, principalement en raison de la faiblesse des ventes de voitures personnelles et de motos. L’investissement privé a également fléchi de -1,4 % par rapport au mois précédent, reflétant la baisse des importations de biens d’équipement, de l’immatriculation des véhicules commerciaux et des ventes de matériaux de construction. Les dépenses publiques sont demeurées un frein majeur, le budget étant toujours en retard. Les dépenses publiques en capital ont reculé de 59,2 % par rapport à l’année précédente, tandis que les dépenses courantes ont diminué de 12,0 % sur la même période.

 

L’opérateur de téléphonie AIS en forme

Le bénéfice pré-exceptionnel au premier trimestre s’est élevé à 8 611 millions de bahts, enregistrant une hausse de 28 % par rapport à l’année précédente et de 22 % par rapport au trimestre précédent. Cette performance est attribuable à des frais commerciaux et administratifs ainsi qu’à des coûts financiers inférieurs aux prévisions. La croissance des revenus est également significative, avec une augmentation des revenus des services de base de 17,6 % sur un an. Les revenus des services mobiles ont connu une progression de 3,7 % sur un an, accélérant par rapport à la croissance de 1,8 % enregistrée au 4ème trimestre 2023. Les revenus du haut débit fixe ont quant à eux bondi de 163 % grâce à l’intégration de 3BB. Par ailleurs, le chiffre d’affaires des entreprises a augmenté de 27 % sur un an, résultant à la fois de la croissance organique et de l’intégration de 3BB.

 

Inflation à la hausse en avril

L’inflation globale a enregistré une hausse de 0,19 % en avril, marquant ainsi la première augmentation en 7 mois, suite à la levée du plafond de 30 bahts sur les prix du diesel, conjuguée à une augmentation des prix des produits alimentaires, notamment des légumes et des fruits, comme l’indique le Bureau de la politique et de la stratégie commerciales du ministère du Commerce (TPSO). L’indice des prix à la consommation (IPC) a progressé de 0,19 % sur un an, atteignant 108,16 points en avril, contre une baisse de 0,47 % sur un an en mars. Sur les quatre premiers mois de l’année, l’inflation a enregistré un recul de 0,55 % en glissement annuel. Le ministère maintient sa prévision selon laquelle l’inflation globale devrait se situer autour de 0 à 1 % en 2024.

 

Microsoft ouvre son premier centre de données dans le royaume

Microsoft a annoncé cette semaine son engagement à ouvrir son tout premier centre de données régional en Thaïlande, tout en investissant dans l’infrastructure d’intelligence artificielle (IA) du pays. Le Premier ministre Srettha Thavisin a souligné que ces investissements sont en parfait accord avec la volonté du gouvernement de promouvoir une économie numérique prospère, alimentée par des sources d’énergie vertes. Cette annonce intervient juste un jour après que le géant de la technologie ait révélé des investissements d’une valeur de 1,7 milliard de dollars dans des installations d’IA et de cloud en Indonésie. Microsoft a précisé que ce centre de données régional élargira la portée de ses services cloud hyperscale en offrant une capacité Azure complète en Thaïlande, ainsi qu’une infrastructure d’IA de renommée mondiale. Ces investissements en Thaïlande sont également prometteurs en termes d’emploi, avec la création de plus de 6 000 postes prévus. De plus, l’entreprise envisage de former environ 100 000 entrepreneurs thaïlandais, notamment dans le secteur du tourisme, sur l’utilisation de l’IA pour développer leurs activités.

 

Betagro lance un fonds de capital-risque d’entreprise de 30 millions de dollars

L’entreprise alimentaire intégrée basée en Thaïlande Betagro Public Company Limited (BTG) a lancé sa branche de capital-risque d’entreprise, Betagro Ventures, pour stimuler l’innovation dans son écosystème commercial.

 

AOT prévoient d’investir 4,55 milliards d’euros

L’exploitant des deux principaux aéroports de Bangkok envisage de débourser environ 4,55 milliards d’euros pour plus que doubler leur capacité d’ici la fin de la décennie. Dans le cadre de la plus vaste expansion de l’aéroport de Suvarnabhumi depuis son ouverture en 2006, deux nouvelles pistes, un nouveau terminal ainsi que l’agrandissement du terminal passager existant sont prévus pour porter la capacité annuelle à 135 millions de voyageurs, contre environ 60 millions actuellement, a déclaré le président de l’Aéroport de Thaïlande (AOT), Kerati Kijmanawat. Le coût du projet est estimé à environ 3,63 milliards d’euros. Un nouveau terminal international sera également érigé à l’aéroport de Don Mueang, accompagné de la rénovation du bâtiment existant, pour un montant de 910 millions d’euros. Cela permettra de porter la capacité à 50 millions de passagers par an d’ici 2030, contre 30 millions actuellement. AOT financera ces projets grâce à ses revenus internes et envisagera un recours à des prêts bancaires uniquement en cas de besoin. La société prévoit également la construction de deux nouveaux aéroports à Chiang Mai et à Phuket.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus