Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAILANDE: Le WWF fait pression sur l’Office du tourisme

THAILANDE: Le WWF fait pression sur l’Office du tourisme

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 28/07/2019
0

La directrice générale du World Wildlife Fund (WWF) Thaïlande, Natalie Phaholyothin a pour mandat de conduire l’organisation promouvoir la conservation et la préservation de l’environnement en Thaïlande et dans la région du Mékong. Elle vient de lancer un appel à l’Office du tourisme (TAT) pour l’aider dans la promotion de cette bonne gouvernance environnementale. Nous le relayons ici.

 

«Nous avons 127 parcs nationaux, ce qui est un nombre assez élevé, et cela devrait en soi indiquer le potentiel de la Thaïlande pour devenir une destination de tourisme durable.» Directrice générale du World Wildlife Fund (WWF) Thaïlande, Natalie Phaholyothin a bien l’intention de faire pression sur les autorités Thaïlandaises pour que le tourisme dans le royaume devienne davantage synonyme de respect de l’environnement et des ressources naturelles.

 

Le Fonds mondial pour la nature (anciennement le Fonds mondial pour la nature) a établi sa présence en Thaïlande en 1995 et compte aujourd’hui une soixantaine de membres du personnel, dont un tiers sont déployés la plupart du temps sur le terrain.

 

Il travaille avec d’autres ONG et organisations gouvernementales telles que le Département des parcs nationaux, de la conservation de la faune et de la flore (DNP), qui relève du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement.

 

Depuis son enregistrement en tant que fondation en Thaïlande en 2018, celle-ci réalise également des travaux de levée de fonds.

 

Conservation du tigre et de l’éléphant

 

La conservation des tigres et des éléphants est l’une des priorités du WWF Thaïlande.

 

En collaboration avec le DNP, l’organisation surveille de près la population de tigres des parcs nationaux de Mae Wong et de Khlong Lan dans les provinces de Nakhon Sawan et de Kamphaeng Phet, afin de protéger les grands félins du braconnage.

 

Les efforts déployés ces dernières années ont entraîné selon le WWF une augmentation du nombre de tigres ; les femelles résidentes ont notamment augmenté, garantie de préservation de l’espèce.

 

Dans le parc national Kuiburi de la province de Prachuap Khiri Khan, entouré presque entièrement de fermes, le WWF-Thaïlande s’est employé à transformer le problème des éléphants de la région en un atout pour la population locale.

 

Une formation liée au tourisme, avec le soutien du WWF Thaïlande, est fournie à la communauté depuis plusieurs années. De nombreux habitants sont des guides touristiques et des «Mahouts» participent à l’observation de la faune, tandis que certaines familles proposent des séjours en famille.

 

Combattre l’ivoire illégal

 

Le programme du WWF Thaïlande sur le commerce illégal d’espèces sauvages vise à réduire la demande de produits d’origine animale comme l’ivoire.

 

La Thaïlande demeure un passage important pour la contrebande d’ivoire en provenance d’Afrique où les éléphants continuent d’être massacrés. Tandis que la demande demeure élevée en Asie.

 

Finance durableLe WWF-Thaïlande s’emploie enfin à promouvoir des pratiques d’investissement et de crédit plus durable, au service des personnes et de la planète.

 

Des partenariats ont été mis sur pied avec l’Association des banquiers thaïlandais et la Bank of Thailand.

 

Pour plus d’information, consultez ici le site du WWF Thaïlande.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus