Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil THAÏLANDE – POLITIQUE : Condamnation de Pita et Thanathorn, le ménage politique s’installe

THAÏLANDE – POLITIQUE : Condamnation de Pita et Thanathorn, le ménage politique s’installe

Date de publication : 06/02/2024
0

Pita Thanakorn

 

Les dirigeants du Mouvement progressiste Thanathorn Juangroongruangkit et Pannika Wanich, ainsi que le président du conseil consultatif du parti Move Forward, Pita Limjaroenrat, ont été condamnés à quatre mois de prison avec sursis par le tribunal municipal de Pathumwan le 5 février.

 

Ils étaient accusés de rassemblement illégal et d’autres charges connexes pour avoir participé à une manifestation contre la décision de la commission électorale de demander à la Cour constitutionnelle de dissoudre le parti Future Forward en décembre 2019.

 

Le tribunal a reconnu les trois accusés coupables d’avoir omis d’informer les autorités de la manifestation et d’avoir utilisé illégalement des amplificateurs. Ils ont été condamnés à une peine de quatre mois de prison, assortie d’une suspension de deux ans et d’une amende de 20 200 bahts.

 

Pita a fait remarquer après le verdict que la peine prononcée contre eux était trop sévère par rapport à la peine prononcée le mois dernier contre 28 anciens membres clés de l’Alliance populaire pour la démocratie (PAD), aujourd’hui disparue.

 

Cinq autres personnes ont également été condamnées dans le cadre de cette affaire : Piyabutr Saengkanokkul, Nuttaa Mahattana, Parit « Penguin » Chiwarak, Tanawat Wongchai et Pairatthachote Chantharakhajorn.

 

Le tribunal a prononcé une peine de prison avec sursis, dut à l’absence d’antécédents judiciaires des prévenus et à la nature pacifique de la manifestation, laquelle ne constituait pas un crime grave.

 

En plus de la peine de prison, les accusés ont été condamnés à une amende de 20 200 bahts pour avoir organisé le rassemblement sans préavis et utilisé des haut-parleurs sans permis.

 

Pita a déclaré que lui et ses co-accusés feraient appel de la décision, contestant la distance retenue entre le lieu de la manifestation et le palais.

 

La manifestation du 14 décembre 2019 était la plus grande depuis le coup d’État militaire de 2014. Elle faisait suite à la décision de la Commission électorale thaïlandaise de demander la dissolution du Future Forward Party pour avoir accepté illégalement un prêt important de Thanathorn.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus