Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – POLITIQUE: Le Roi Rama X juge «inappropriée» l’entrée de sa sœur en politique

THAÏLANDE – POLITIQUE: Le Roi Rama X juge «inappropriée» l’entrée de sa sœur en politique

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 08/02/2019
0

Dans une démarche inédite, sans précédent en Thaïlande, le roi Rama X a publié vendredi 8 février un communiqué jugeant «inappropriée» la candidature de sa sœur ainée, la princesse Ubolratana, au poste de premier ministre, si son parti Thai Raksa Chart l’emporte à l’issue des élections législatives du 24 mars. Nous reproduisons ici l’article de la BBC dont vous pouvez retrouver le lien ici.

 

Le Roi de Thailande Vajiralongkorn, dont le titre dynastique est Rama X, a jugé vendredi «inappropriée» la tentative sans précédent de sa sœur de se présenter comme Premier ministre.

 

La princesse Ubolratana Mahidol, 67 ans, avait été nommée la veille candidate du Thai Raksa Chart Party, un parti allié à l’ancien Premier ministre, le Premier ministre Thaksin Shinawatra, en exil forcé depuis une décennie.

 

Les élections législatives sont prévues le 24 mars et le couronnement du Roi Rama X interviendra le 6 mai.

 

La démarche de la princesse Ubolratana est une rupture avec la tradition qui voit, depuis les années trente et l’établissement de la monarchie constitutionnelle dans le Royaume, la famille royale thaïlandaise se tenir en dehors de la politique.

 

Dans une déclaration du palais royal lue sur toutes les chaînes de télévision thaïlandaises, le roi a indiqué vendredi sa claire désapprobation: « L’implication d’un membre haut placé de la famille royale dans la vie politique, de quelque manière que ce soit, est un acte contraire aux traditions, aux coutumes et à la culture du pays. Cela est donc considéré comme extrêmement inapproprié. »

 

Quelques heures plus tôt, la princesse Ubolratana avait défendu sa décision de se présenter aux élections en affirmant sur les médias sociaux que c’était son droit en tant que citoyenne.

 

Cette fracture inédite au sein de la famille royale complique sérieusement la donne dans ce pays où toute allusion à la dynastie régnante et au souverain peut tomber sous le coup de la très répressive législation sur le crime de lèse majesté.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus