Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – SOCIÉTÉ : La fin du cannabis en vente (presque) libre approche

THAÏLANDE – SOCIÉTÉ : La fin du cannabis en vente (presque) libre approche

Date de publication : 10/05/2024
2

cannabis Thailande

 

Un revirement politique frappant se dessine dans le royaume thaïlandais : le Premier ministre Srettha Thavisin a annoncé mercredi 8 mai son intention de réinscrire le cannabis sur la liste des stupéfiants d’ici la fin de l’année. Cette volte-face survient deux ans après que le pays ait été l’un des premiers en Asie à dépénaliser la marijuana.

 

Dans un post sur les réseaux sociaux, M. Srettha, en poste depuis août, a exprimé le souhait que le ministère de la Santé modifie la législation pour restreindre l’usage du cannabis à des fins médicales et sanitaires uniquement.

 

Officiellement, toutes les ventes de marijuana en Thaïlande sont destinées à des fins médicales, mais le manque de rigueur dans la régulation a permis à de nombreuses entreprises de vendre ouvertement des fleurs de cannabis séchées ainsi que des produits issus de l’importation illégale. Par ailleurs, il est illégal de fumer de l’herbe en public.

 

La dépénalisation du cannabis en juin 2022 en Thaïlande a donné lieu à l’émergence d’une industrie nationale, désormais confrontée à une concurrence accrue et à un surplus d’offre. Le pays compte des milliers de dispensaires enregistrés, et le cannabis est prescrit dans des centaines de cliniques de médecine traditionnelle. Des investisseurs étrangers ont également contribué à la construction de fermes de cannabis.

 

Selon un rapport de 2022 de l’Université de la Chambre de commerce thaïlandaise, l’industrie nationale du cannabis pourrait atteindre une valeur de 1,2 milliard de dollars d’ici 2025.

 

Après que le Parlement thaïlandais a élu M. Srettha, un magnat de l’immobilier, comme Premier ministre, les observateurs s’attendaient à ce que le nouveau gouvernement renforce les réglementations concernant la culture et la vente de cette drogue. Avant les élections générales de mai 2023, M. Srettha avait déclaré aux journalistes que son parti politique, le Pheu Thai, ne soutenait pas une “légalisation totale du cannabis” et ne promouvrait son utilisation qu’à des fins médicales.

 

Dans de nombreux pays de la région Asie-Pacifique, les lois sur les drogues sont strictes, et la possession, la consommation ou le trafic de marijuana peuvent entraîner de lourdes peines de prison. À Singapour, au moins deux personnes ont été exécutées l’année dernière pour des accusations liées à la marijuana.

 

En 2019, la Thaïlande est devenue le premier pays d’Asie du Sud-Est à autoriser l’utilisation de la marijuana à des fins médicales.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

2 Commentaires

  1. Bonjour, j’ai effectivement été très surprise lors de mon dernier voyage en Thaïlande de voir toutes ces boutiques qui se touchent presque à Bangkok, et ailleurs aussi, dans un pays où le tabac et la cigarette électronique sont interdits dans les lieux publics….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus