Home Accueil THAÏLANDE – TOURISME : Oui, les touristes étrangers reviendront un jour au pays du sourire !

THAÏLANDE – TOURISME : Oui, les touristes étrangers reviendront un jour au pays du sourire !

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 10/09/2021
18

 

Le gouvernement thaïlandais a réitéré les mesures de lutte contre la pandémie Covid-19 alors qu’il se prépare pour la deuxième phase de son plan de relance du tourisme et que beaucoup attendent avec impatience pour la haute saison.

 

Poursuivant sa réflexion pour accueillir à nouveau les voyageurs étrangers après avoir connu un succès avec ses programmes « Sandbox » au cours des deux derniers mois, générant 1,634 milliard de bahts de revenus, le gouvernement thaïlandais affirme être prêt à poursuivre ses efforts pour soutenir la reprise économique.

 

Mesures attendues en octobre

 

En octobre, l’administration doit mettre en œuvre ses nouvelles mesures de prévention tout en entrant dans la deuxième phase de son calendrier de réouverture, qui verra Bangkok, Chonburi, Petchaburi, Prachuapkirikan et Chiang Mai à nouveau autorisés à recevoir des invités étrangers, à condition que ces provinces atteignent les objectifs de vaccination fixés.

 

Les campagnes Bangkok Sandbox et Hua Hin Recharge ont déjà été décrites en prévision de la transition.

 

La phase trois du plan doit commencer à la mi-octobre et voir 21 autres provinces rouvrir dans le cadre de mesures strictes de prévention du COVID-19.

 

La quatrième phase commencera en janvier de l’année prochaine et se concentrera sur 13 provinces frontalières et l’utilisation de bulles de voyage.

 

Une province qui doit rouvrir le 1er octobre est Chonburi avec son programme Pattaya Moves.

 

Pattaya, Bang Lamung et Sattahip seront concernés. Divers comités ont été créés en prévision de la date et ils superviseront des questions telles que la réalisation d’un objectif de vaccination de 70 pour cent dans la population locale. Les visiteurs de Chonburi devront être entièrement vaccinés ou avoir les résultats des tests RT-PCR de leur pays d’origine et un certificat de santé. Ils devront se soumettre à un autre test RT-PCR à leur arrivée à Chonburi et subir au total trois contrôles durant leur séjour, le deuxième durant les six à sept premiers jours de leur séjour et le troisième le quatorzième jour. Les voyageurs doivent réserver et séjourner dans un hôtel certifié SHA+ et ne pourront voyager que sur des itinéraires scellés ou flexibles scellés, en informant leur hôtel de leurs plans au préalable.

18 Commentaires

  1. Bonjour j’aimerais bien savoir qu’est-ce qui a changé on nous informe que ça sera toujours avec la 14e journée et qu’il faudra avoir choisi un hôtel certifié à condition d’être vacciné et toujours avoir c’est contrôle PCR donc en clair à rien n’a changé Je vous informe qu’à partir d’aujourd’hui ça sera comme d’habitude je pense qu’il y a beaucoup de personnes comme moi j’ai envie de revenir en Thaïlande je crois qu’on voit pas la fin du tunnel avec toutes ces restriction sanitaire il faudra attendre encore quelques années merci la Thaïlande

  2. Retraité, j’attends avec impatience la réouverture de Pattaya et sa province pour y rester quelques mois mais on manque encore de beaucoup d’informations : à qui s’adresser pour le visa d’entrée, quelles sont les démarches exactes à faire pour ne pas être refoulé à l’aéroport, qui nous réserve l’hôtel que l’état a approuvé etc

    • Salut, je reviens de Thaïlande de bkk quarantaine et tests. Pour faciliter mes démarches ‘Coe’, assurance, ‘documents à remplir’ j’ai fait appel à une société de visa. Ils sont très efficaces ils répondent en ligne et au tel. J’ai fait toute démarche en ligne. Bien sur c’est payant mais sûr, cela dis je suis allé pour rester près de mon amie sinon en ce moment ce n’est pas très attractif vu les fermetures et conditions ils se protègent en attendant d’être au maximum vaccinés. J’ai fait un tour à Pattaya, resto plat à emporter pour ceux qui sont ouverts par contre à Surin ou Buriram à la campagne moins touristique c’est ouvert c’est la que je suis resté la plus grande partie de mon séjour. Bon courage mr et bonne chance

    • Donc si je comprends bien pour aller à Bangkok ou Pattaya, si on est vacciné , il faut être dans un hôtel SHA + est faire les test pcr, mais si on veut sortir faire du shopping ou manger au resto c’est possible ?

  3. Des vacances comme ça non merci ! Je n’arrive même pas à comprendre comment il peut y avoir des amateurs pour passer ses vacances en prison.

    • @ Rivière Jean-Luc Idem pour moi, faut être vraiment frappadingue pour aller passer ses vacances dans de telles conditions !

  4. Bonjour,
    J’ai du mal à lire correctement votre article.
    Après avoir connu 1 succès de l’opération sand box. C’est en fait 1 fiasco.
    Pas de retour du tourisme tant qu’il y aura 14 jours de quarantaine à nos frais à bkk même en arrivant vacciné et test pcr négatif.
    Pensées solidaires au peuple thaï en pleine souffrance Sawadee krap

  5. J’avai très envie d’aller en Thaïlande, mais trop de restrictions, alors République Dominicaine et pas toutes ces contraintes

  6. Votre article est digne d’une propagande communiste !
    Soyez objectif, le Phuket sand box est un fiasco.
    Quand a la suppression de la dite “quatorzaine “, cela relève de la farce, voir de l’escroquerie journalistique. Cela reste 14 jours de prison sous surveillance, avec privation de liberté !

  7. “Fiasco” pour phuket sandbox c’est exactement cela : 31000 personnes en 2 mois, soit 500 par jour… C’est dérisoire.
    4 tests PCR (voir 5 pour un vol retour avec transit , par ex via Singapore) pour 15j de vacances, c’est non.
    Direction le Mexique ou la République Dominicaine.

  8. Je rejoins les autres commentaires ci-dessus, comment pouvez-vous écrire que les bacs à sable ont été un succès, alors que c’est un bide total !
    Et réduire la quarantaine ne sert à rien si toutes les autres contraintes demeurent…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus