Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil Une carte pour découvrir l’héritage architectural européen

Une carte pour découvrir l’héritage architectural européen

Journaliste : Martine Helen
La source : Gavroche
Date de publication : 30/10/2013
0

Neuf ambassades européennes se sont associées, avec le concours de la Délégation de l’Union européenne en Thaïlande, pour établir une carte du patrimoine européen à Bangkok et Ayutthaya.

 

Il vous arrive peut-être qu’en balade sur le Chao Phraya ou au détour d’une rue, un bâtiment, une église ou une maison retiennent votre attention par leur architecture de style européen. En général en mauvais état, délaissés dans une ville qui adore la modernité, on s’interroge sur leur présence et on les pense inexorablement voués à la destruction.

 

Pourtant, depuis une dizaine d’années, grâce en grande partie au travail de l’association des Architectes siamois, de la Siam Society et quelques autres initiatives, les Thaïlandais prennent peu à peu conscience de l’importance de cet héritage et de la nécessité de le préserver.

 

Un autre pas en avant vient d’être franchi par l’Eunic (instituts culturels nationaux de l’Union européenne en Thaïlande, voir encadré) qui, avec le concours de la Délégation de l’Union européenne et les ambassades de Belgique, du Danemark, de France, d’Allemagne, d’Italie, des Pays Bas, de Pologne, du Portugal et de Grande Bretagne a recensé 65 bâtiments dignes d’intérêt ou tout simplement visibles du public, attestant de solides relations entres les nations européennes et l’ancien royaume de Siam. « La particularité de cet héritage européen en Thaïlande, explique avec enthousiasme Luc Citrinot, journaliste spécialiste du patrimoine qui a effectué les recherches, c’est sa diversité de styles : néo classique, roman, italien ou indo-portugais. On a pas à Bangkok l’uniformité « coloniale », mais un mélange de cultures européennes dû aux nombreux échanges diplomatiques, commerciaux et culturels établis depuis le milieu du XVIe siècle. »

 

Les premiers Européens présents au Siam furent les Portugais et les Hollandais. Louis XIV envoya son premier ambassadeur en 1685 à Ayutthaya, alors la capitale du royaume. Après l’établissement de Thonburi, puis finalement Bangkok comme capitale en 1782, les rois successifs (Rama II, Rama III et Rama IV) ouvrirent leur royaume aux missions étrangères, jusqu’à ce que Chulalongkorn (Rama V), grand admirateur de l’Europe qu’il a visitée en 1897 et 1907, transforme Bangkok en métropole moderne.

 

Les Européens participèrent alors activement à cette modernisation, qui allait au-delà de l’architecture : les Danois et les Belges aidèrent au développement d’un tramway électrique, les Anglais et les Allemands apportèrent leur expertise pour les chemins de fer, les Hollandais, évidemment, dessinèrent les canaux et les Français étaient très présents dans le domaine de l’éducation. Des architectes allemands et anglais apportèrent leur style néo classique ou art nouveau, mais la plus large présence fut italienne et de nombreux palais et demeures de Bangkok ont cette beauté si particulière du style thaï traditionnel mélangé à un néo gothisme vénitien.

 

La carte établie par l’Eunic recense soixante sites à Bangkok (mais il y en a au moins deux cents selon Luc Citrinot), et cinq à Ayutthaya. Une courte explication est donnée au verso, et l’on se passionne pour l’histoire de ces palais, ces églises ou ces temples, ces anciennes banques ou ces statues qu’on pourra enfin regarder d’un autre oeil maintenant, parce que l’on sait ! La carte a été présentée le 15 septembre par l’ambassadeur de France, Thierry Viteau, président de l’Eunic, au gouverneur de Bangkok, Sukhumbhand Paribatra, à la résidence de l’ambassade de France, autre belle demeure de style thaï-européen, lors de la Journée européenne du Patrimoine. Elle sera disponible gratuitement dans certains lieux touristiques et culturels, ainsi que dans les ambassades de l’Union européenne à Bangkok. (Martine Helen – Gavroche)

 

En savoir plus

 

EUNIC Thailand (réseaux des instituts culturels nationaux de l’Union européenne en Thaïlande) a été mis en place en septembre 2012 et réunit l’Alliance française, le British Council, l’ambassade de France, le Goethe Institut, l’Instituto Camões du Potugal, l’ambassade d’Italie et l’ambassade d’Espagne, en tant que membres, avec l’appui de la Délégation de l’Union européenne en Thaïlande. EUNIC Thailand appartient à un réseau de 70 « groupes EUNIC » à travers le monde, présents notamment, pour l’Asie du Sud-Est, aux Philippines et au Vietnam. La présidence de EUNIC Thailand est tournante. Elle est actuellement exercée par Thierry Viteau, ambassadeur de France.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus