Home Accueil ASIE – FRANCE : Une grande figure de l’aide médicale française en Asie du Sud-Est nous a quitté

ASIE – FRANCE : Une grande figure de l’aide médicale française en Asie du Sud-Est nous a quitté

Date de publication : 23/05/2024
2

Alain Patel Birmanie

 

L’Ambassadeur Christian Lechervy rend hommage à Alain Patel (1935 – 2024).

 

Le 13 mai, le professeur Alain Patel disparaissait des suites de maladie. C’est une grande figure de l’aide médicale française à l’Asie du Sud-Est qui s’en est allée. Fondateur à la fin des années 70 de l’Association médicale France Asie (AFMA), il a apporté toutes ses compétences de chirurgien orthopédique et traumatologique à ses confrères de la région, notamment de Birmanie, du Cambodge, du Laos et de Thaïlande.

 

Tout au long de son engagement humanitaire, en parallèle de ses responsabilités hospitalières franciliennes notamment à l’hôpital de Garches, il a mobilisé les énergies et frappé, deux fois plutôt qu’une, aux portes de ses collègues, des administrations, des fondations caritatives, des entreprises et des responsables politiques pour équiper les services hospitaliers d’urgence ou encore aider à la formation de centaines de chirurgiens, médecins, réanimateurs, radiologues et infirmières. Qu’importe les turbulences politiques, sécuritaires ou pandémiques de là où l’AMFA intervenait, il veilla à poursuivre les actions médicales de terrain. Une ténacité incroyable pour venir en aide aux patients et aux soignants dans le besoin.

 

Conscient des contraintes politiques posées par les pays où il intervenait, il se refusait à ce qu’elles deviennent des obstacles à l’action.

 

Tout au long de ce parcours d’exception, la Birmanie a toujours eu une place de cœur particulière. Bien des années avant qu’un gouvernement civil ne s’installe à Nay Pyi Taw, il trouva les voies et moyens d’atteindre ses objectifs évergétiques. Non seulement, il opéra dans les grandes villes du pays (ex. Mandalay, Rangoun,…) mais il s’attacha également à apporter ses services aux zones rurales et ethniques (ex. Chin, Kayah, Kayin). Ces dernières années, il réussit même à acheminer équipements cliniques, matériel d’ostéosynthèse, médicaments, pansements et petits outils chirurgicaux jusque dans les régions d’affrontements armés. Un réel tour de force, preuve d’une constante et très grande détermination humaniste !

 

Si bien des actions ont été conduites sans recherche de publicité, leur aura, comme j’ai pu en être un des témoins de terrain, a été considérable en Birmanie et dans le monde médical de ce pays. Tous les chirurgiens orthopédistes et personnels de bloc se sentent redevables de ses décennies d’engagement. Preuve s’il en fallait, l’un de ses éminents collègues birmans contraint à l’exil a ainsi tenu à effectuer, il y a quelques jours, plusieurs milliers de kilomètres pour le saluer une dernière fois sur son lit d’hospitalisation.

 

Un SAMU à Mandalay

 

L’action du professeur Alain Patel en Birmanie, cela a été aussi ses efforts pour développer un service de SAMU à Mandalay ou encore la présidence de l’association pour l’aide aux orphelinats de Mergui (APLOM). Mais, essentiel à ses yeux, en 2019, il a vu l’un de ses projets phares devenir réalité : la création de l’école nationale de chirurgie auprès de l’université de Rangoun. Le 2 décembre, le bâtiment de huit étages, auquel il apporta de solides concours, fut inauguré par la Conseillère pour l’État Daw Aung San Suu Kyi en personne. Un signe de reconnaissance de tout un parcours au service des autres !

 

A. Patel a vécu une passion dévorante pour la médecine, la Birmanie mais aussi, plus généralement, pour les cultures asiatiques. Deauvillais d’adoption depuis 1975, il installa, un festival du film asiatique de 1998 à 2014 dans la station balnéaire du Calvados, et bénéficia pour cela du soutien de sa maire et présidente du conseil général, Anne d’Ornano. On n’y vit pas de film birman, bien que ce pays ait une histoire du cinéma plus que centenaire, mais on a pu y découvrir en projection des œuvres des industries les plus courus du continent (ex. Chine, Corée, Japon, Hong Kong) mais également du Bhoutan ou d’Asie centrale, sans parler de l’Indonésie, des Philippines ou de la Thaïlande.

 

Cette initiative malheureusement disparue aujourd’hui attira un public nombreux et fut une des manifestations d’un engagement du chirurgien pour tout ce qui touchait à une Asie qu’il a fréquenté près d’un demi-siècle et lui accorda de nombreuses distinctions honorifiques.

 

Merci pour votre œuvre !

 

Professeur Patel, R.I.P., votre œuvre humanitaire va se poursuivre en Asie du sud-est, vous avez fait le nécessaire pour cela, et vos espoirs en une Birmanie démocratique et retrouvant la paix sont partagés par vos nombreux amis français et étrangers.

 

Christian Lechervy
Ambassadeur de France en Birmanie de 2018 à 2023

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

2 Commentaires

  1. En Thaïlande, il a participé à la formation d’infirmières thaïlandaises en France pendant de nombreuses années dans le cadre d’un programme de coopération organisé par les Services culturels, scientifiques et techniques de l’Ambassade de France à Bangkok.

    • Cher Michel, vous avez raison. L’itinéraire de ce grand professeur était celui d’une amitié jamais démentie avec les pays de la région. Gavroche a adressé ses condoléances à sa famille.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus