Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Cialis
Cialis Fiyat
deneme bonusu
padişahbet
padişahbet
padişahbet
deneme bonusu 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet untertitelporno porno 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet سایت شرط بندی معتبر 1xbet وان ایکس بت
Home Accueil ASIE – SANTE: Un demi-milliard de personnes ont faim ou mangent mal

ASIE – SANTE: Un demi-milliard de personnes ont faim ou mangent mal

Journaliste : Fabrice Barbian
La source : Gavroche
Date de publication : 06/11/2018
0

Un rapport des Nations Unies révèle la face sombre des pays émergents d’Asie. Si la situation s’est améliorée depuis 15 ans, elle stagne depuis 2015. Les agences onusiennes demandent aux gouvernements asiatiques de réagir pour atteindre l’Objectif Faim Zéro d’ici à 2030, qui a été fixé. Aure souci : l’obésité fait des ravages chez les plus jeunes.

 

821 millions de personnes souffrent de malnutrition ou de faim dans le monde.

 

Et 62 % d’entre elles, soit 486 millions de personnes, vivent dans la région Asie-Pacifique révèle un rapport rédigé par quatre agences* des Nations Unies, dévoilé à Bangkok, début novembre.

 

Selon ce rapport, 79 millions d’enfants asiatiques, soit un enfant de moins de 5 ans sur quatre, accusent un retard de croissance.

 

34 millions d’enfants dépérissent, dont 12 millions souffrent de malnutrition aigüe susceptible de mettre leur vie en péril.

 

Les gouvernements des pays de la région Asie-Pacifique ont pris des engagements pour en terminer avec la faim, d’ici 2030.

 

Des progrès significatifs ont été enregistrés.

 

En 2005, le nombre de personnes sous-alimentées était de 667 millions.

 

Mais la situation stagne.

 

« Les progrès visant à réduire le taux de sous-alimentation ont fortement ralenti. Les dernières estimations révèlent que la situation et le nombre de personnes souffrant de la faim ont à peine changé ces deux dernières années, rendant de plus en plus difficile la réalisation de l’Objectif Faim Zéro (ODD 2) », précisent les auteurs du rapport que vous pouvez trouver ici.

 

Et cette réalité persiste alors que les économies sont toujours en croissance.

 

Le rapport indique que ce fléau de la faim et de la malnutrition ne concerne pas uniquement des zones rurales plus directement impactées par les catastrophes climatiques, l’accès limité à l’eau potable, à l’alimentation, aux structures d’assainissement et à l’hygiène.

 

Dans les métropoles asiatiques la faim et la malnutrition sont également une réalité.

 

« À Bangkok, plus d’un tiers des enfants ne bénéficient pas d’un régime alimentaire suffisant et diversifié », précise le document.

 

Le rapport souligne d’ailleurs que les villes qui font le choix de « délocaliser » les vendeurs ambulants – Bangkok en fait partie – obligent les populations pauvres à s’approvisionner en nourriture de piètre qualité, sur des marchés en dehors de tout contrôle sanitaire.

 

Conséquence « paradoxale », en Asie, les enfants sous-alimentés côtoient des enfants qui souffrent de surpoids.

 

« Près de 14,5 millions d’enfants âgés de moins de cinq ans seraient en surpoids et presque tous les enfants de la région sont de plus en plus exposés à des aliments transformés peu chers, malsains, riches en sel, en sucre et en graisses », précisent les organismes.

 

Gavroche s’est récemment fait l’écho des conséquences de la « malbouffe », pour les étudiants thaïlandais.

 

Les agences de l’ONU demandent aux gouvernements asiatiques d’agir de manière urgente pour respecter leurs engagements visant à mettre un terme à la faim et à améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition dans l’ensemble de la région.

 

Le rapport onusien souligne que, d’un point de vue coûts/avantages, de nombreuses opérations visant à améliorer la nutrition peuvent rapporter 16 dollars pour chaque dollar investi.

 

Commentez, réagissez, complétez nos informations sur redaction@gavroche-thailande.com

 

Fabrice Barbian

 

*L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et de l’agriculture (FAO), le Programme alimentaire mondial (PAM), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS)

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus