Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
https://treirb.net
deneme bonusu veren bahis siteleri
https://www.getbetbonus.com
Home Accueil BIRMANIE – CONFLIT : L’exode des réfugiés en Thaïlande se poursuit

BIRMANIE – CONFLIT : L’exode des réfugiés en Thaïlande se poursuit

Date de publication : 12/05/2024
0

réfugiés birmans

 

Des combats et des explosions ont éclaté le 10 mai après-midi près de la frontière birmane, dans le district de Sangkhla Buri, province occidentale de la Thaïlande, contraignant plus d’une centaine de civils à se réfugier en territoire thaïlandais.

 

Les affrontements, impliquant des forces non identifiées, ont débuté vers 12h40 vendredi dans la ville de Payathonzu, située dans l’État de Kayin (sud de la Birmanie). Une source à la frontière a rapporté l’utilisation d’armes lourdes et de bombes, entraînant des panaches de fumée visibles depuis la Thaïlande.

 

Des sources locales rapportent que les combats se sont déroulés près du 284ème bataillon de l’armée birmane à Payathonzu, en face de Phra Chedi Sam Ong, à environ 2 kilomètres de la frontière.

 

Ces violences ont poussé plus de 100 habitants de Payathonzu, y compris des enfants et des personnes âgées, à traverser la frontière pour trouver refuge dans le village de Phra Chedi Sam Ong Moo 9, district de Nong Lu, à Sangkhla Buri.

 

Les affrontements ont duré environ 30 à 40 minutes avant que les tirs et les explosions ne cessent.

 

Payathonzu se situe à environ 150 kilomètres au sud de Myawaddy, une zone où se concentrent d’importants combats entre l’armée birmane et les rebelles ethniques, principalement de l’Armée nationale de libération Karen (KNLA). Ces affrontements ont déjà provoqué la fuite de centaines de civils vers Mae Sot, dans la province de Tak, en Thaïlande.

 

Le colonel de police Paithoon Sriwilai, chef de la police de Sangkhla Buri, et le lieutenant-colonel Atthaphol Phaesa-ard, commandant de la 134ème unité de patrouille frontalière, se sont rendus sur place avec des policiers, des soldats et des responsables locaux pour surveiller la situation et assurer la sécurité des villageois en fuite.

 

Après la fin des tirs, certains villageois sont retournés à Payathonzu. Une quarantaine d’entre eux restent toutefois dans un abri temporaire, craignant pour leur sécurité.

 

Le général de division de police Rungroj Thakoonpunyasiri, commissaire adjoint du Bureau de la police des frontières, et des officiers supérieurs ont inspecté la zone frontalière du village de Phra Chedi Sam Ong. Aucun blessé ou décès n’a été signalé.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus