Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil BIRMANIE – CORONAVIRUS: A Yangon, l’ombre de la Covid-19 sur les élections du 8 novembre

BIRMANIE – CORONAVIRUS: A Yangon, l’ombre de la Covid-19 sur les élections du 8 novembre

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 27/09/2020
0

L’ex capitale administrative birmane, qui demeure le poumon économique du pays, est en situation de grande tension sanitaire. L’augmentation des cas de COVID-19 a imposé la construction de nouveaux abris temporaires pour mettre en quarantaine. Le bilan actuel est de 174 décès. Le nombre de cas devrait dépasser à 10 000 dans les jours à venir.

 

Yangon est un chantier sanitaire. Les autorités municipales ont entrepris la construction de nouveaux centres de quarantaine alors que la ville s’efforce de contenir la première épidémie importante de coronavirus.

 

La Birmanie possède l’un des systèmes de santé les plus pauvres du monde, mais était jusqu’à récemment relativement épargné par la pandémie.

 

Le mois dernier, on a recensé au total moins de 400 cas confirmés dans tout le pays et seulement six décès dus à la maladie.

 

Mais le nombre croissant de cas dans l’ouest du pays s’est rapidement propagé ailleurs et le nombre d’infections a doublé chaque semaine.

 

Ils devraient passer à 10 000 dans les jours à venir, avec un bilan actuel de 174 décès.

 

Yangon se trouve maintenant de retour sous un strict confinement ; beaucoup craignent que cela ne dévaste les moyens de subsistance des habitants les plus pauvres de la ville.

 

Environ 6 000 personnes ont été mises en quarantaine dans la ville, et les médias d’État ont rapporté samedi (26 septembre) que sept nouvelles installations avaient été construites pour isoler 1 000 autres personnes.

 

La dirigeante civile de la Birmanie, Aung San Suu Kyi, s’est placée au premier plan de la lutte nationale contre la maladie.

 

Dans un discours à la nation vendredi, elle a exhorté le pays à ignorer la propagation de fausses rumeurs et de traitements “ridicules”. Le gouvernement insiste sur le fait que les élections nationales se dérouleront comme prévu le 8 novembre mais le doute s’installe à tous les niveaux de la société…

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus