Free Porn
xbporn
Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Cialis
Cialis Fiyat
deneme bonusu
padişahbet
padişahbet
padişahbet
deneme bonusu 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet untertitelporno porno 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet سایت شرط بندی معتبر 1xbet وان ایکس بت pov leccata di figa
best porn 2025
homemade porn 2026
mi masturbo guardando una ragazza
estimare cost apartament precisă online
blonde babe fucked - bigassmonster
Home Accueil BIRMANIE – POLITIQUE : Le fils d’Aung San Suu Kyi plaide pour sa libération

BIRMANIE – POLITIQUE : Le fils d’Aung San Suu Kyi plaide pour sa libération

Date de publication : 26/06/2023
0

Kim Aris

 

Le plus jeune fils de la dirigeante déchue du Myanmar, Aung San Suu Kyi, a demandé à l’armée de la libérer.

 

“Je ne peux pas laisser ma mère languir en prison”, a déclaré Kim Aris lors d’une interview exclusive accordée à la BBC en langue birmane à Londres, et il a exhorté le monde à faire davantage pour l’aider.

 

Mme Suu Kyi a été condamnée à 33 ans de prison à l’issue d’une série de procès après qu’un coup d’État eut renversé son gouvernement en 2021.

 

Depuis, la Birmanie s’est enfoncé dans un conflit qui a fait des milliers de morts.

 

M. Aris, ressortissant britannique, affirme que l’armée ne lui a donné aucune information sur sa mère ou sur son état de santé. Il dit avoir essayé de contacter l’ambassade de Birmanie, le ministère britannique des affaires étrangères et la Croix-Rouge internationale, mais aucun d’entre eux n’a été en mesure de l’aider.

 

“Avant cela, je ne voulais pas parler aux médias ni trop m’impliquer”, a déclaré M. Aris lors de sa toute première interview avec un média international. Il n’avait rien dit lorsque sa mère a été détenue pendant près de 15 ans, entre 1989 et 2010.

 

“Il valait mieux que je reste en dehors de la politique. Ma mère n’a jamais voulu que je sois impliqué. Mais maintenant qu’elle a été condamnée et que les militaires ne sont manifestement pas raisonnables, je pense que je peux dire ce que je veux”.

 

Récompensée par le prix Nobel de la paix, Mme Suu Kyi était l’une des principales icônes de la démocratie dans le monde. Sa libération en 2010 a été célébrée au Myanmar et dans le monde entier.

 

Mais elle a ensuite été critiquée pour avoir défendu son pays contre des allégations de génocide devant la Cour internationale de justice (CIJ) des Nations unies, à la suite de nombreuses allégations selon lesquelles la Birmanie avait commis des atrocités à l’encontre des musulmans rohingyas lorsque son gouvernement était au pouvoir. Près d’un million d’entre eux ont fui la Birmanie ces dernières années et vivent aujourd’hui comme réfugiés au Bangladesh voisin.

 

M. Aris n’a pas répondu aux questions de la BBC concernant les critiques formulées à l’encontre de sa mère avant le coup d’État, préférant se concentrer sur sa situation actuelle.

 

Mme Suu Kyi, qui était assignée à résidence après le coup d’État, a été placée à l’isolement l’année dernière dans une prison de la capitale, Nay Pyi Taw. Elle n’a pratiquement pas donné de nouvelles au cours des deux dernières années. Elle a également fait l’objet de rumeurs selon lesquelles elle était malade, mais les militaires ont démenti ces informations.

 

Selon lui, la communauté internationale doit commencer à “faire quelque chose, notamment en imposant un véritable embargo sur les armes à l’armée, voire en soutenant ceux qui tentent de lutter contre l’armée”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus