Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil BIRMANIE – TÉLÉCOMMUNICATIONS : Le norvégien Telenor vend ses actifs pour ne pas coopérer avec la junte militaire birmane

BIRMANIE – TÉLÉCOMMUNICATIONS : Le norvégien Telenor vend ses actifs pour ne pas coopérer avec la junte militaire birmane

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 12/07/2021
0

La société de télécommunications norvégienne Telenor, l’un des plus grands opérateurs en Birmanie, a confirmé lundi 12 juillet qu’elle avait accepté de vendre l’ensemble de ses activités dans le pays au Groupe M1, une société d’investissement basée au Liban, pour 105 millions de dollars.

 

Telenor avait précédemment annoncé qu’il dépréciait la valeur de l’entreprise après la prise de contrôle de la Birmanie par les militaires et les limites à l’accès à la téléphonie mobile et à Internet.

 

“La poursuite de la détérioration de la situation et les récents développements en Birmanie constituent la base de la décision de céder l’entreprise”, a déclaré Telenor dans un communiqué.

 

Le groupe M1, basé à Beyrouth, reprendra l’ensemble de ses activités birmanes, en acquérant 100 % de la société, son spectre, ses licences, ses contrats et opérations, ses employés et ses clients. L’opération est soumise à l’approbation des autorités birmanes.

 

600 millions de dollars

 

La valeur implicite de l’ensemble de l’activité est d’environ 600 millions de dollars, selon Telenor.

 

Telenor avait auparavant déclaré que le maintien de sa présence dans le pays dépendrait de sa capacité à “apporter une contribution positive au peuple birman” sous le régime militaire actuel, qui a évincé le gouvernement élu d’Aung San Suu Kyi.

 

Le secteur des télécommunications est particulièrement sensible étant donné le rôle vital que jouent l’internet et les communications mobiles dans le partage d’informations sur les manifestations et les actions des autorités.

 

Entre le marteau et l’enclume

 

Selon Phil Robertson de Human Rights Watch, “Telenor a été mise entre le marteau et l’enclume” par des demandes “d’activation de la technologie d’interception des appels téléphoniques pour aider à suivre les clients qui s’opposent politiquement au gouvernement militaire”.

 

Parmi les autres opérateurs de téléphonie mobile figurent la compagnie de téléphone locale MPT, Ooredoo du Qatar et Myanmar National Tele & Communications Co. (Mytel), une coentreprise avec la société vietnamienne Viettel.

 

Remerciements à Michel Prevot

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus