Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
https://treirb.net
deneme bonusu veren bahis siteleri
https://www.getbetbonus.com
Home Accueil BIRMANIE – POLITIQUE : Le norvégien Telenor refuse de participer à l’espionnage de masse

BIRMANIE – POLITIQUE : Le norvégien Telenor refuse de participer à l’espionnage de masse

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 16/09/2021
0

 

Le groupe de télécommunications norvégien Telenor a revendu ses actifs en Birmanie. Mais il reste pour l’heure l’exploitant du premier réseau birman. Or la junte militaire exige de la firme européenne l’installation d’équipements permettant d’espionner les télécommunications.

 

La direction de Telenor a affirmé avoir été conviée à mettre en place des logiciels espions. «Les autorités veulent que nous installions des équipements qui rendent possible de surveiller les télécommunications (…) Telenor n’a pas installé de tels équipements et ne le fera pas volontairement» explique un communiqué. Telenor souligne que ces équipements, sur lesquels aucun détail n’a été fourni, sont passibles de sanctions norvégiennes et internationales.

 

Conséquence du coup d’État

 

Outre Telenor, les groupes locaux Mytel et MPT ainsi que le qatari Ooredoo opèrent en Birmanie. Conséquence du coup d’État, Telenor a décidé de se retirer de Birmanie et a annoncé en juillet la vente de Telenor Myanmar, une filiale pourtant très rentable mais qu’il a totalement déprécié dans ses comptes, à la compagnie financière libanaise M1 Group. La cession attend toujours le feu du ministère birman des Transports et Communications.

 

Lignes directrices de l’ONU

 

Mercredi 15 septembre, le groupe a réitéré son choix, soulignant qu’il ne lui était plus possible de respecter les lignes directrices de l’OCDE et de l’ONU concernant le respect des droits humains dans la conduite des affaires, et qu’il en allait de la sécurité de ses employés. “Notre décision de quitter la Birmanie est due au fait qu’il est impossible de faire des affaires dans le pays en ligne avec nos valeurs et standards”, a précisé son porte-parole. Telenor Myanmar compte quelque 18 millions d’abonnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus